10 séries françaises attendues en 2018

Classé dans : Home, Séries, Top 5 Records | 0
On vous le dit régulièrement dans ces pages, la fiction française se fait de plus en plus ambitieuse et attire des talents venus de tous horizons. Petit panel de tout ce qui vous attend de prometteur dans les mois à venir…

Maroni, les fantômes du fleuve

Créée par Aurélien Molas. Avec Stéphane Caillard, Adama Niane, Jérémie Laheurte…

Ça parle de quoi ? : Tout juste débarquée en Guyane pour travailler auprès de la police de Cayenne, Chloé doit enquêter, avec son antipathique et tourmenté coéquipier Dialo, sur le meurtre sauvage d’un couple de métropolitains et la disparition de leur petit garçon.

Pourquoi on l’attend : Au cœur de la forêt amazonienne, sur fond de rituels vaudous, la série promet son lot d’intrigues et de mystères, autour d’immigration illégale, violence, misère sociale et réseaux de prostitution. Le tout dans une mise en images particulièrement soignée d’Olivier Abbou.

Diffusée depuis le 25 janvier 2018 sur Arte.
Voir le trailer ici.

 


J’ai 2 amours

Créée par Clément Michel. Avec François Vincentelli, Julia Faure, Olivier Barthélémy, Camille Chamoux…

Ça parle de quoi ? : Hector a deux amours : Jérémie, l’homme avec qui il vit depuis 5 ans et avec qui il essaye de faire un enfant grâce à la complicité de sa meilleure amie lesbienne ; et Louise, son amour de jeunesse qu’il vient de retrouver et dont il tombe à nouveau amoureux. Alors quand les deux femmes tombent enceintes simultanément, tout se complique pour Hector.

Pourquoi on l’attend : Cette comédie en prise avec notre époque, où il est question (une fois n’est pas coutume) de bisexualité, s’annonce légère, drôle et attachante. Avec en bonus Yelle dans un petit rôle (et à la bande-son, forcément).

Diffusée en mars 2018 sur Arte.
Découvrez les premières images ici.


Fiertés

Créée par Philippe Faucon. Avec Emmanuelle Bercot, Chiara Mastroianni, Jérémie Elkaïm…

Ça parle de quoi ? : De la dépénalisation de l’homosexualité en 1981 aux combats pour le mariage pour tous en 2013, en passant par les débats autour du PACS, Fiertés retrace trois moments de lutte pour les droits LGBT par le prisme d’une histoire d’amour sur trois décennies.

Pourquoi on l’attend : On connait le style dépouillé et précis des films de Philippe Faucon, il lui a valu le César du meilleur film en 2016 pour Fatima. On a hâte de découvrir la façon dont il s’est emparé d’un scénario signé Niels Rahou et José Caltagirone, où l’intime se mêle au collectif. On l’espère bien plus subtil que son équivalent américain, When We Rise.

Diffusée en avril 2018 sur Arte.
Découvrez les premières images ici.

 

La Vérité sur l’affaire Harry Quebert

Créée Jean-Jacques Annaud. Avec Patrick Dempsey, Ben Schnetzer, Kristine Froseth, Damon Wayans…

Ça parle de quoi ? : Le corps d’une jeune femme, disparue depuis des années, est retrouvé enterré dans la propriété d’Harry Quebert, un écrivain à succès.

Pourquoi on l’attend : C’est le multi-césarisé Jean-Jacques Annaud qui prend en charge la réalisation de cette adaptation du best-seller de 700 pages signé Joël Dicker, lui aussi multi-primé. La mini-série sera présentée en avril prochain en ouverture du tout nouveau festival CanneSéries. Forcément, l’attente est grande !

Diffusée au printemps 2018 sur TF1. 

Nu

Créée par Olivier Fox. Avec Satya Dusaugey, Malya Roman, Brigitte Faure, Vincent Solignac…

Ça parle de quoi ? : Nous sommes en 2026 et le monde a bien changé. Une loi impose à tous de vivre nu, sous prétexte de plus de transparence. Mais, dans cette France désormais en paix, le meurtre d’une jeune femme retrouvée habillée ravive les tensions. Ce sera la première enquête d’un policier fraîchement sorti d’un coma de plusieurs années qui découvre ce nouveau monde.

Pourquoi on l’attend : La promesse un peu folle d’une série complètement à poil (et pas simplement avec des cadrages pudiques à la taille) alimente déjà les conversations et suscite les attentes. Reste à savoir si au-delà du buzz, Nu possède les données fondamentales d’une série réussie : un bon scénario, une bonne réalisation et de bons acteurs.

Diffusée en juin 2018 sur OCS City.
Voir le trailer ici.


Nox

Créée par Fred Cavayé. Avec Maïwenn, Nathalie Baye, Malik Zidi…

Ça parle de quoi ? : Quand sa fille Julia disparaît dans les sous-sols de Paris, Catherine, ancienne flic aujourd’hui à la retraite, se persuade qu’elle seule pourra la retrouver. Avec l’aide de Raphaël, le coéquipier de cette dernière, elle entame alors une descente aux enfers dans le ventre de Paris.

Pourquoi on l’attend : Une idée originale de Fred Cavayé (Pour Elle, A Bout Portant), un scénario de Quoc Dang Tran (Kaboul Kitchen, Dix pour cent) et Jérôme Fansten (Papa ou Maman), une réalisation de Mabrouk el Mechri (Maison close), avec au casting Nathalie Baye et Maïwenn en mère et fille. Faut-il en rajouter ?

Diffusée au premier semestre 2018 sur Canal+.
Découvrez les premières images ici.

Speakerine

Créée par Laurent Tuel. Avec Marie Gillain, Guillaume de Tonquédec, Grégory Fitoussi…

Ça parle de quoi ? : Nous sommes en 1962, aux grandes heures de la Radio Télévision Française. Christine Beauval, speakerine célèbre et incarnation à l’écran de la femme parfaite, tente de s’imposer dans un monde d’hommes. Mais lorsqu’elle se fait mystérieusement agresser dans les fameux studios de la rue Cognac-Jay, la jeune femme doit faire face à la violence du monde dans lequel elle évolue.

Pourquoi on l’attend : Entre évocation historique d’un temps révolu et thriller à suspense, la série – produite par Charline de Lépine (Les Hommes de l’ombre), réalisée par Laurent Tuel et incarnée par Marie Gillain – aura sans doute quelque chose d’intéressant à dire, en résonance avec l’actualité, sur l’évolution de la place des femmes dans la société.

Diffusée à l’automne 2018 sur France 2.
Découvrez les premières images ici.

Ad Vitam

Créée par Thomas Cailley et Sébastien Mounier. Avec Yvan Attal, Garance Marillier, Niels Schneider…

Ça parle de quoi ? : Dans un monde où les hommes sont désormais immortels, Marius, 120 ans, vit sa vie de flic sans trop se poser de questions. Jusqu’au jour où il enquête sur la découverte de sept suicidés, tous mineurs. Dérive sectaire ? Acte politique ? Cri d’alarme d’une génération déshéritée ?

Pourquoi on l’attend : Co-signée par Thomas Cailley (César du meilleur premier film pour Les Combattants), c’est – après Trepalium et Transferts – la nouvelle série de science-fiction d’Arte. Ambitieuse et politique, avec au casting Yvan Attal, Garance Marillier (la révélation de Grave), Niels Schneider et Rod Paradot, nous on dit oui. Et plutôt deux fois qu’une.

Diffusée fin 2018 sur Arte.

Jeux d’influence

Créée par Jean-Xavier de Lestrade. Avec Alix Poisson, Laurent Stocker, Jean-Francois Sivadier…

Ça parle de quoi ? : À travers les trajectoires d’un directeur marketing dans une entreprise d’agrochimie retrouvé noyé, d’un député en lutte contre les pesticides et d’un agriculteur qui porte plainte contre une multinationale, Jeux d’influences explore les liens qui unissent politiques et lobbys.

Pourquoi on l’attend : A l’origine d’une double mini-série superbe mais injustement ignorée (3 x Manon en 2014 et sa suite Manon 20 ans en 2017), on a hâte de retrouve Jean-Xavier de Lestrade aux manettes de cette nouvelle série politique pour laquelle il retrouve l’actrice Alix Poisson, la remarquable prof de français de 3 x Manon.

Diffusée fin 2018 sur Arte.


Vernon Subutex

Créée par Virginie Despentes et Cathy Verney. Avec Romain Duris, Céline Salette, Flora Fischbach…

Ça parle de quoi ? : Ancien disquaire à succès aujourd’hui à la rue, Vernon Subutex n’a d’autre solution que de squatter les canapés de ses amis. L’occasion de découvrir toute une galerie de personnalités radicalement différentes les unes des autres.

Pourquoi on l’attend : Parabole sans concession sur notre société, la série de romans de Virginie Despentes est devenue culte en quelques années à peine. Alors quand on sait que c’est la romancière elle-même qui sera derrière son adaptation télé et qu’on retrouvera au casting Romain Duris, Céline Salette et la chanteuse Fischbach, forcément, l’excitation est au rendez-vous.

Diffusée fin 2018 sur Canal+.

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Suivre Thomas Lapointe:

Bandit des grands chemins, monteur de meubles IKEA à ses heures perdues, ayant un penchant pour les dames d’un certain âge (Meryl, Susan, Maggie, Julianne, je vous aime). Le ciné, la photo et l’art, voilà les trois choses qui font tourner mon monde, sans lesquelles j’aurais quelques difficultés à me lever le matin. « Les meilleurs films sont comme des rêves qu’on n’est pas sûr d’avoir faits ». À bon entendeur.

Laissez un commentaire