5 Robin des Bois qui font la loi

Classé dans : Cinéma, Top 5 Records | 0
Si, à huit ans, tu ne défends pas la veuve et l’orphelin avec un arc et des flèches en mousse en te faisant appeler Robin-des-Bois-Prince-des-voleurs, tu as raté ton enfance. Le justicier qui vole aux riches pour donner aux pauvres est l’un des personnages préférés du cinéma. A l’heure oà Max Boublil et Anthony Marciano revisite le mythe dans Robin des Bois, la véritable histoire, on en profite pour revenir sur les cinq Robin qui ont bercé notre cinéphilie.
Par Marine Bienvenot et Christophe Chadefaud

1 Robin Costner

 

Kevin Costner, le Robin-Hollywood

Robin des Bois, prince des voleurs, de Kevin Reynolds (1991)

 

Son point fort : Entre Danse avec les loups et Bodyguard, Kevin Costner est au climax de sa carrière dans ce film d’aventure emblématique des années 1990. Il protège Sherwood avec vaillance, bande (son arc) pour la belle Mary Elizabeth Mastrantonio en Lady Mariane et colle des bourre-pifs bienvenus à Alan Rickman en Sherif de Nottingham (coucou le Professeur Rogue de Harry Potter).

Son point faible : Qui a dit le thème musical de Brian Adams qui lui colle au train ??? Pas nous.

Taux de Robinitude : 99%

 

2 Robin Disney

Robin le renard, le Robin-madeleine

Robin des Bois, de Wolfgang Reitherman (1973)

 

Son point fort : un peu comme une fable de La Fontaine, les dessins animés de tonton Walt Disney sont là pour apprendre aux bambins de belles (mais parfois dures) leçons de vie. La valeur la plus importante dévoilée par le Robin des Bois de Disney est la solidarité. Défendue par un maître Renard loufoque et terriblement attachant, cette valeur universelle a fait grandir bien des gamins, et le tout en chansons. Oh de lally !

Son point faible : Qu’on se le dise entre gens de bonne compagnie, pour lutter contre d’infâmes brigands, un roi de pacotille et un shérif patibulaire, mieux vaut les biceps de Gladiator que le museau d’un renard dessiné au crayon. M’enfin … C’est tellement plus mignon.

Taux de Robinitude : 78%

3 Robin Crowe

Russell Crowe, le Robin-réaliste

Robin des Bois, de Ridley Scott (2010)

 

Son point fort : En proposant de revenir aux origines du mythe, au moment où Robin des Bois n’est encore que Robin Longstride un déserteur qui usurpe l’identité d’un croisé de légende du nom de Locksley, Ridley Scott évite la redite. C’est que Robin des Bois est devenu un incontournable de la culture populaire, du coup le réalisateur de Gladiator et Kingdom Of Heaven poursuit son exploration des fresques historiques mais modernise le tout en faisant de Robin le premier sniper de l’Histoire.

Son point faible : L’est pas bien charismatique ce Robin Longstride. Pour quelqu’un qui a décidé de réparer les pires injustices, Russell Crowe en fait une armoire à glace insensible tendance Mister T plutôt qu’un bon samaritain du genre Abbé Pierre.

Taux de Robinitude : 54%

4 Robin Brookes

Cary Elwes, le Robin-clown

Sacré Robin des Bois, de Mel Brooks (1993)

 

Son point fort : L’humour. Point. Ah pardon, il faut développer ? Mel Brooks, le pape de la parodie irrévérencieuse, s’attaque au brigand en collant. Evidemment c’est lourd, évidemment c’est vulgaire, évidemment c’est blindé d’hommages, de running gags, d’anachronismes et de chansons débiles. Mais c’est aussi rythmé, loufoque et doux dingue. Un Robin virevoltant et potache qui manquait à notre panoplie.

Son point faible : La surenchère. Comme on dit, les blagues les plus courtes sont souvent les meilleures. Et le problème de Mel Brooks, ou du moins du genre parodique, c’est de ne pas savoir s’arrêter. On frôle la lourdeur.

Taux de Robinitude : 36%

5 Robin Flynn

Errol Flynn, le Robin-Technicolor

Les aventures de Robin des Bois, de Michael Curtiz & William Keighley (1938)

Son point fort : Son statut. Après les cabrioles de Douglas Fairbanks, voici celles d’Errol Flynn, toujours considéré comme LA figure de Robin des Bois.

Son point faible : Pas vraiment crédible lorsqu’il s’agit de vivre à la dure en milieu forestier. Avec ses costumes criards, on le voit arriver à mille lieues à la ronde… sans compter sur un trop plein de maquillage et de gloss et une permanente impeccable en toutes circonstances qui enlève un brin de virilité à cette figure de héros des bois.

Taux de Robinitude : 20%

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laissez un commentaire