Arslân : le Game of Thrones du manga ?

Classé dans : Mangas | 1
Arslan 1
Les mangas guerriers ont de l’avenir. Surtout quand la maman de Fullmetal Alchemist, Hiromu Arakawa, est aux crayons. Satisfaction totale pour Arslân, nouveau titre de l’auteur.

Si vous avez manqué le début : À la frontière de l’Orient et de l’Occident, la paix est fragile entre les nations de Parse et Lusitania. Arslân, fils du roi de Parse, est encore loin d’être le féroce guerrier qu’est son père. C’est pourtant sur ses frêles épaules et son sens du discernement que le destin de toute la nation va se jouer…

L’art de la guerre

Après Ad Astra, de Mihachi Kagano, Wolfsmund, de Mitsuhisa Kuji, ou encore Warlord, de Kim Byung Jin, c’est au tour de Hiromu Arakawa de se lancer dans le manga de guerre. Et c’est franchement une bonne nouvelle.

The Heroic Legend of Arslân (son titre complet) pourrait être considéré comme le Game of Thrones du manga. Mais, si cette nouvelle série de Hiromu Arakawa flirte avec les trames tortueuses de Westeros et se fend de quelques belles batailles épiques, elle n’en garde pas moins son originalité grâce à la subtilité de l’écriture de son personnage principal d’anti héros chétif et vivant dans l’ombre du père.

2 the-heroic-legend-of-arslan-arakawa-hiromu-4424877-1024x744

© The Heroic Legend of Arslân, de Hiromu Arakawa. Edité par Kurokawa.

L’ombre de Game of Thrones

Ce n’est donc pas sans crainte (si si) que nous découvrons ce titre surfant étrangement sur le succès de la série adaptée de George R.R. Martin. C’est connu, les vautours volent au-dessus des meilleures carcasses. Heureusement, il n’en sera rien pour Arslân. Rapidement, le manga vous met une première claque. Le ton est accrocheur et le trait un poil enfantin contraste habilement avec la violence des scènes de guerre. Il ne faudra pas plus de vingt pages pour être totalement pris par l’histoire de ce héros mal aimé. Et oui, les héros ne sont pas tous forgés en acier trempé. Ils sont souvent chauves, petits, gros, mais tous poussés par un instinct de justice. La justice, c’est bien beau, mais encore faut-il pouvoir l’exercer. Là sera le challenge d’Arslân et de Hiromu Arakawa qui devront, l’un comme l’autre, redoubler d’originalité pour éviter les écueils du déjà vu. C’est plutôt bien parti.

Un manga de référence ?

Avec ce premier tome, Arslân pose ses marques, installe son fond moral et annonce la couleur : rougeoyante comme le champ de bataille d’une guerre sans pitié. Si la force de ce titre se confirme avec le second volume, Arslân sera bel et bien un ouvrage de valeur à ne pas manquer cet été.

Faites vous une idée de Arslân, en feuilletant ses vingt premières pages, ici.
The Heroic Legend of Arslân, de Hiromu Arakawa ▪ Edité par Kurokawa ▪ Tome 1 : parution le 15 mai 2015 ; Tome 2 : parution le 2 Juillet 2015 ; Tome 3 : parution le 8 octobre 2015.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Suivre Clément Sautet:

J’aime regarder les choses, j’aime encore plus les sentir. Une histoire doit transporter, faire vibrer en bien ou en mal. Quelque soit le but, c’est le voyage qui reste le plus intéressant.

Articles récents de

One Response

Laissez un commentaire