Batman v Superman : l’Aube de la Justice, la tournée critique

Classé dans : Cinéma, Home, La tournée critique | 2

Batman V. Superman: Dawn Of Justice

 

On a vu Batman v Superman : l’aube de la justice, de Zack Snyder. On est allé s’en parler autour d’un verre. C’est la tournée critique de Pop’Up.
Par Marine Bienvenot et Christophe Chadefaud

Si vous avez manqué les épisodes précédents : En faisant avaler son certificat de naissance à Zod, le tyran galactique (cf. Man of Steel), Superman a causé quelques légers dommages collatéraux en vies humaines, immeubles éventrés, grille-pains endommagés, tout ça. Du coup, Bruce Wayne/Batman l’a dans le pif. Là-dessus, Lex Luthor, alias l’aspirant geek wannabe psychopathe, met la main sur de la kryptonite pour faire la nique à Superman. Vicieux, il se dit qu’il va utiliser la haine que Batman nourrit envers Superman pour qu’il fasse le job à sa place.

christopheÇa t’a plu ?

 

marine bienvenotC’est brouillon, pompeux et réalisé par Zack Snyder. Donc non, on ne peut pas dire que ça m’ait plu.

 

christopheVoilà, voilà…

 

marine bienvenotMais, même si l’on considère le film à moitié raté (ou à moitié réussi, en fonction de votre degré d’optimisme dans ce monde), il est plus ambitieux que n’importe quel film Marvel.

 

christopheOh ça, Batman v Superman est ambitieux, c’est sûr. Aussi ambitieux que raté. Jusque-là, mieux vaut Marvel et sa politique maîtrisée de super-héros pop, même si elle est répétitive, c’est vrai.

 

marine bienvenotJe trouve la première moitié du film assez intéressante avec ses discours mythologico-politiques pas mal tournés, mais le dernier tiers est une bouillie visuelle innommable, gâché, comme Man of Steel, par l’imagerie numérique de Snyder.

 

christopheÇa part en vrille à tous les étages ! Mais, au-delà de ce brassage totalement vain d’embryons de réflexions théologiques, dont on se tamponne comme de son premier numéro de Picsou Magazine, le pire reste que les personnages n’existent pas. On n’essaie même plus d’apporter un nouvel éclairage sur Batman et Superman. On est censé déjà tout connaître d’eux. C’est ça l’idée ? Et je suis totalement d’accord avec toi sur le visuel. On a franchi le point de non-retour dans la surenchère là. Les combats sont illisibles, pire que Transformers. STOP !

 

marine bienvenotCe n’est pas comme si on avait besoin d’en reprendre une couche sur les atermoiements d’un demi-dieu rejeté car différent et d’un psychopathe traumatisé par le meurtre de ses parents. On connait, merci, au revoir. D’ailleurs, recommencer un film par le meurtre de papa et maman Wayne, AU SECOUUUUURS !

 

christopheEt la résolution du conflit entre Batman et Superman, on en parle ? « Mec, nos mamans avaient le même prénom, on ne devrait pas être copains, plutôt ? » SCAN-DA-LEUX.

 

marine bienvenotÇa me rappelle Spectre et son vol de papounet Ici, on souffre une fois de plus du syndrome du film d’introduction. Viens payer 10 balles, petit trouffion, pour une histoire et des personnages qui deviendront vraiment intéressants… mais seulement dans les deux ou trois prochains films.

 

christopheComplètement.

 

marine bienvenotEn fait, il y a un gros problème de marketing. Le titre du film est la plus grosse publicité mensongère de l’histoire. C’est vraiment dommage car sans cette attente vaine d’un combat de gladiateurs épique entre le Fils de Krypton et le Kid de Gotham, on aurait pu prendre le film pour ce qu’il est vraiment : la rencontre de deux surhommes broyés par la vie.

 

christopheC’est beau ce que tu dis.

 

marine bienvenotC’est Woody Allen qui aurait dû réaliser le film, on aurait eu un super psychanalytic movie.

 

christopheEnfin quelqu’un avec des idées. Thank God !

 

marine bienvenotEn tout cas, c’est certain qu’il faut arrêter de filer le bébé à un ex-pubard en mal de symbolisme foireux.

 

christopheJe reconnais que le super mal-être du héros est excitant. Surtout avec des cas d’études pareil. D’un côté, Superman : dieu parmi les hommes, jamais à sa place car apatride galactique. De l’autre, Batman : chevalier noir attifé d’un majordome techos, qui tente de faire bonne figure dans les ruines fumantes de l’incroyable trilogie de Christopher Nolan. Voilà toute l’ampleur du gâchis de Snyder : il avait entre ses mains des héros prodigieux. Il n’en fait rien, bavasse sans réfléchir, fait exploser des tas de trucs dans des écrans de fumée, et merci, bonsoir. Un suppo de kryptonite et au lit !

 

marine bienvenotC’est en ça que je serai moins dure que toi. Sorti de sa fausse enveloppe charnelle botoxée, Batman v Superman est un vigilante movie à l’ambition assez dark. Mais mon Dieu que de déchets, de personnages mis en avant alors qu’on s’en tape (Lois-qu’est-ce-que-c’est-que-ce-truc-vert-qui-rend-mon-mec-tout-flagada?) et d’autres intrigants complètement sous-exploités (Wonder Woman qui vole la vedette à chaque apparition). Et que dire de Jesse Eisenberg, ersatz de Joker, vidé de sa substance Luthorienne, sale gosse qui entrave que dalle au sous texte idéologique dont on le gave ?

 

christopheD’où vient sa folie ? Pourquoi est-il aussi méchant ? Que sait-on vraiment de lui à part qu’il avait des relations compliquées avec son père ? Comme nous tous, gars.

 

marine bienvenotOn effleure le sujet, ce qui semble être le défaut majeur de bon nombre de films de super-héros actuels, en plus de n’avoir aucun méchant charismatique. Et puis, pour meubler, on se lance dans une gabegie de destruction massive. Toi aussi, pimp la skyline de Gotham.

 

christopheAutant dire que l’hypothétique réunion de La ligue des Justiciers part avec un sacré handicap.

 

marine bienvenotSi Ligue des Justiciers il y a, parce que vu les premiers retours américains, ce n’est pas encore gagné… Déception pour chouchou Ezra Miller que l’on ne verra peut-être jamais filer à la vitesse de la lumière dans les collants de Flash.

 

christopheSi jamais ça se fait, ce serait un miracle. Mais Warner doit arrêter avec Snyder.

 

marine bienvenotMalheureusement ce n’est pas au programme puisqu’il a signé pour La ligue des justiciers 1 et 2. Encore une fois, pourquoi faire un bon film quand on peut en faire deux mauvais ?

 

christopheWhy God, whyyyyy ?!

 

marine bienvenotDire qu’on pensait que Ben Affleck serait le gros souci de Batman v Superman.

 

christopheSauf que pas du tout. Il est très digne. Tout comme Wonder Gal Gadot, qui assure. Tu vois que je peux trouver quelques points positifs aussi.

 

marine bienvenotTout à fait. Sans ce titre pompeux et mensonger, le succès du film aurait pu être tout autre. Tu proposes quoi, toi ?

 

christopheMartha Forever, parce qu’on a beau être des super-mecs avec des super-muscles plus gros que l’état du Kansas, au fond, on reste tous des fistons à sa maman.

PopAndUpBatmanvSupermanKiffance

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 Responses

  1. […] Lire notre Tournée critique ici. […]

  2. […] personnage juste parfait de Spidey, au passage) et sans comparaison possible avec l’ignominie Batman V Superman : l’aube de la justice. Je sais que je commets sans doute l’infamie absolue en osant les comparer, mais il faut […]

Laissez un commentaire