Cannes 2016 : on a vu 40 films au festival

Classé dans : Cinéma, Home | 1
Pendant dix jours, Bernard Achour, notre envoyé spécial au 69e Festival international du film de Cannes, a vu quarante films et nous a textoté ses impressions à chaud au sortir des projections presse. Découvrez aussi son palmarès du festival, ici.

Samedi 21 mai

EN COMPÉTITION Elle, de Paul Verhoeven.

Cannes 2016. L'avis à chaud de Bernard Achour sur Elle, de Paul Verhoeven.

Vendredi 20 mai

EN COMPÉTITION Le client (Forushande), d’Asghar Farhadi.

Cannes 2016. L'avis à chaud de Bernard Achour sur Le client (Forushande), d'Asghar Farhadi.

UN CERTAIN REGARD La longue nuit de Francisco Sanctis (La larga noche de Francisco Sanctis), de Francisco Marquez et Andrea Testa.

Cannes 2016. L'avis à chaud de Bernard Achour sur La longue nuit de Francisco Sanctis, de Francisco Marquez et Andrea Testa.

EN COMPÉTITION The Last Face, de Sean Penn.

Cannes 2016. L'avis à chaud de Bernard Achour sur The Last Face, de Sean Penn.

Jeudi 19 mai

EN COMPÉTITION The Neon Demon, de Nicolas Winding Refn.

Cannes 2016. L'avis à chaud de Bernard Achour sur The Neon Demon, de Nicolas Winding Refn.

UN CERTAIN REGARD Périclès le noir (Pericle Il Nero), de Stefano Mordini.

Cannes 2016. L'avis à chaud de Bernard Achour sur Périclès le noir (Pericle Il Nero), de Stefano Mordini.

UN CERTAIN REGARD Hymyilevä Mies (The Happiest Day in the Life of Olli Mäki), de Juho Kuosmanen.

Cannes 2016. L'avis à chaud de Bernard Achour sur Hymyilevä Mies, de Juho Kuosmanen.

EN COMPÉTITION Baccalauréat, de Cristian Mungiu.

Cannes 2016. L'avis à chaud de Bernard Achour sur Baccalauréat, de Cristian Mungiu.

Mercredi 18 mai

EN COMPÉTITION Juste la fin du monde, de Xavier Dolan.

Cannes 2016. L'avis à chaud de Bernard Achour sur Juste la fin du monde, de Xavier Dolan.

UN CERTAIN REGARD La tortue rouge, de Michael Dudok De Wit.

Cannes 2016. L'avis à chaud de Bernard Achour sur La tortue rouge, de Michael Dudok De Wit.

HORS COMPÉTITION The Strangers (Goksung), de Na Hong-jin.

Cannes 2016. L'avis à chaud de Bernard Achour sur The Strangers (Goksung), de Na Hong-jin.

EN COMPÉTITION La fille inconnue, de Jean-Pierre et Luc Dardenne.

Cannes 2016. L'avis à chaud de Bernard Achour sur La fille inconnue, de Jean-Pierre et Luc Dardenne.

Mardi 17 mai

EN COMPÉTITION Ma’Rosa, de Brillante Mendoza.

Cannes 2016. L'avis à chaud de Bernard Achour sur Ma'Rosa, de Brillante Mendoza.

QUINZAINE DES RÉALISATEURS Ma vie de courgette, de Claude Barras.

Cannes 2016. L'avis à chaud de Bernard Achour sur Ma vie de courgette, de Claide Barras.

EN COMPÉTITION Aquarius, de Kleber Mendonça Filho.

Cannes 2016. L'avis à chaud de Bernard Achour sur Aquarius, de Kleber Mendonça Filho.

EN COMPÉTITION Julieta, de Pedro Almodovar.

Cannes 2016. L'avis à chaud de Bernard Achour sur Julieta, de Pedro Almodovar.

Lundi 16 mai

EN COMPÉTITION Personal Shopper, d’Olivier Assayas.

Cannes 2016. L'avis à chaud de Bernard Achour sur Personal Shopper, d'Olivier Assayas.

UN CERTAIN REGARD Beyond The Mountains and Hills (Me’ever Laharim Vehagvaot), d’Eran Kolirin.

Cannes 2016. L'avis à chaud de Bernard Achour sur Beyond The Mountains and Hills, d'Eran Kolirin.

UN CERTAIN REGARD Apprentice, de Boo Junfeng.

Cannes 2016. L'avis à chaud de Bernard Achour sur Apprentice, de Boo Junfeng.

EN COMPÉTITION Loving, de Jeff Nichols.

Cannes 2016. L'avis à chaud de Bernard Achour sur Loving, de Jeff Nichols.

Dimanche 15 mai

EN COMPÉTITION Paterson, de Jim Jarmusch.

Cannes 2016. L'avis à chaud de Bernard Achour sur Paterson, de Jim Jarmusch.

UN CERTAIN REGARD Dogs (Caini), de Bogdan Mirica.

Cannes 2016. L'avis à chaud de Bernard Achour sur Dogs, de Bogdan Mirica.

HORS COMPÉTITION Chouf, de Karim Dridi.

Cannes 2016. L'avis à chaud de Bernard Achour sur Chouf, de Karim Dridi.

UN CERTAIN REGARD Transfiguration, de Michael O’Shea.

Cannes 2016. L'avis à chaud de Bernard Achour sur Transfiguration, de Michael O'Shea.

EN COMPÉTITION Mal de pierres, de Nicole Garcia.

Cannes 2016. L'avis à chaud de Bernard Achour sur Mal de pierres, de Nicole Garcia.

Samedi 14 mai

EN COMPÉTITION American Honey, d’Andrea Arnold.

Cannes 2016. L'avis à chaud de Bernard Achour sur American Honey, d'Andrea Arnold.

HORS COMPÉTITION Train To Busan (Bu-San-Haeng), de Yeon Sang-ho.

Cannes 2016. L'avis à chaud de Bernard Achour sur Train To Busan, de Yeon Sang-ho.

HORS COMPÉTITION Le Bon Gros Géant, de Steven Spielberg.

Cannes 2016. L'avis à chaud de Bernard Achour sur Le Bon Gros Géant, de Steven Spielberg.

EN COMPÉTITION Mademoiselle, de Park Chan-wook.

Cannes 2016. L'avis à chaud de Bernard Achour sur Mademoiselle, de Park Chan-wook.

Vendredi 13 mai

EN COMPÉTITION Toni Erdmann, de Maren Ade.

Cannes 2016. L'avis à chaud de Bernard Achour sur Toni Erdmann, de Maren Ade.

SEMAINE DE LA CRITIQUE Diamond Island, de Davy Chou.

Cannes 2016. L'avis à chaud de Bernard Achour sur Diamond Island, de Davy Chou.

UN CERTAIN REGARD La danseuse, de Stéphanie Di Giusto.

Cannes 2016. L'avis à chaud de Bernard Achour sur La danseuse, de Stéphanie Di Giusto.

UN CERTAIN REGARD Le disciple (Uchenik), de Kirill Serebrennikov.

Cannes 2016. L'avis à chaud de Bernard Achour sur Le disciple (Uchenik), de Kirill Serebrennikov.

EN COMPÉTITION Ma Loute, de Bruno Dumont.

Lire notre critique complète ici.

Cannes 2016. L'avis à chaud de Bernard Achour sur Ma Loute, de Bruno Dumont.

Jeudi 12 mai

EN COMPÉTITION I, Daniel Blake, de Kane Loach.

Cannes 2016. L'avis à chaud de Bernard Achour sur I, Daniel Blake, de Ken Loach.

UN CERTAIN REGARD Personal Affairs (Omor Shakhsiya), de Maha Haj.

Cannes 2016. L'avis à chaud de Bernard Achour sur Omor Shakhsiya (Personal Affairs), de Maha Haj.

UN CERTAIN REGARD Clash (Eshtebak), de Mohamed Diab.

Cannes 2016. L'avis à chaud de Bernard Achour sur Eshtebak (Clash), de Mohamed Diab.

EN COMPÉTITION Rester vertical, d’Alain Guiraudie.

Cannes 2016. L'avis à chaud de Bernard Achour sur Rester vertical, d'Alain Guiraudie..

Mercredi 11 mai

EN COMPÉTITION Sieranevada, de Cristi Puiu.

Cannes 2016. L'avis à chaud de Bernard Achour sur Sieranevada, de Cristi Puiu.

FILM D’OUVERTURE Café Society, de Woody Allen.

Lire notre critique complète ici.

Cannes 2016. L'avis à chaud de Bernard Achour sur Cafe Society, de Woody Allen.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

One Response

Laissez un commentaire