Comment devenir super musclé

Classé dans : Cinéma, Home | 0
Messieurs, on peut bien se l’avouer, on a tous bavé d’admiration devant les abdos saillants et les pectoraux d’un autre monde de Hugh Jackman/Wolverine, Daniel Craig/James Bond ou Gérard Butler/300.
Alors, comme tout est possible à qui a le cœur pur et des articulations suffisamment huilées pour faire dix pompes, on vous livre les secrets de ces dieux d’Hollywood, capables de métamorphoser n’importe quelle amibe en golgoth.

Jake Gyllenhaal, l’obsessionnel

Transformation physique de Jake Gyllenhaal

Objectif : Eviter d’être ridicule sur un ring pour jouer des poings comme un boxeur professionnel dans La rage au ventre, d’Antoine Fuqua (2015).

Durée de la préparation : Cinq mois.

Programme : Après avoir perdu 11 kilos pour jouer le vidéaste creepy de Night Call, de Dan Gilroy (2014), Jake prend son courage à deux mains pour six heures de sport intensif par jour, sept jours sur sept. Une première séance de trois heures à base de cardio, de musculation et de quelques 2 000 pompes. Puis une nouvelle session de boxe de trois heures. Le réalisateur Antoine Fuqua l’accompagnera tout du long. Un plus indéniable pour tenir un tel rythme.

Prise de masse : 7 kilos de muscles.

« Quand j’ai une idée en tête, je vais jusqu’au bout, reconnait Jake. C’est le trait de caractère que j’aime et que je déteste le plus chez moi. » L’objectif est atteint. Il faut dire que les entrainements de l’extrême, il avait déjà connu ça avec Jarhead, de Sam Mendes (2005). Pour Prince of Persia : Les sables du temps, de Mike Newell (2010), c’était carrément Simon Waterson, ex-marine et entraineur de Daniel Craig pour Casino Royale, qui l’avait suivi. Pas mal.

 Will Smith, le professionnel

Transformation physique de Will Smith

Objectif : Devenir le sosie de Muhammad Ali pour le bien nommé Ali, de Michael Mann (2001).

Durée de la préparation : Un an.

Programme : Entrainement de six heures par jour, cinq jours par semaine. Jogging à 6h du mat’ avec les poules (si tant est que les poules se lève si tôt pour leur jogging), cours de boxe de 10h à 13h, puis musculation intensive à base de poids dans l’après-midi. Un suppo et au lit.

Prise de masse : 18 kilos de muscles.

Will atteint les 100 kilos, tranquillement. Le pari est gagné. « Je ne m’en suis pas rendu compte. La prise de poids a été très progressive », confiera-t-il. A d’autres, Will !

Tom Hardy, le chien fou

Transformation physique de Tom Hardy

Objectif : Devenir un cador de l’ultimate fighting pour Warrior, de Gavin O’Connor (2011).

Durée de la préparation : Dix semaines.

Programme : Un entrainement quotidien de grand psychopathe des salles de sport décomposé comme suit : deux heures de boxe, deux heures de kick boxing et/ou de Muai Thai, deux heures de chorégraphie et deux heures de musculation pour finir. Ajoutez là-dessus un régime hyper protéiné de six repas par jour et vous êtes bon pour gonfler. Pour info, avant de s’y mettre, Tom Hardy n’y connaissait absolument rien en combat à mains nues.

Prise de masse : 13 kilos de muscles.

13 kilos en dix semaines, vous avez bien lu. Si ça vous tente, rappelez-vous quand même qu’il faudra y consacrer huit heures par jour.

Thomas Haden Church, le vétéran

Transformation physique de Thomas Haden Church

Objectif : Camper l’Homme-Sable, le grand méchant de Spider-Man 3, de Sam Raimi (2007).

Durée de la préparation : Huit mois.

Programme : Dix heures de muscu par semaine, soit près de deux heures par jour, tous les jours (rien que ça) et toute une ribambelle d’entraineurs en provenance de Los Angeles et même du Canada pour coacher le comédien depuis son ranch du Texas.

Prise de masse : 9 kilos de muscles.

Thomas Haden Church est loin de l’objectif des 100 kilos souhaités par les studios. Il monte à 91 kilos en perdant dix points de masse graisseuse. « Une telle préparation, c’est vraiment un boulot à plein temps, croyez moi ! » On le croit. Surtout à 44 ans. Fortiche.

Christian Bale, le yoyo

Transformation physique de Christian Bale

Objectif : Métamorphoser la brindille anorexique qu’il était devenu pour The machinist, de Brad Anderson (2004), en super héros nocturne pour Batman Begins, de Christopher Nolan (2005).

Durée de la préparation : Cinq à six mois.

Programme : Un programme intensif et des séances rapides aussi bien au niveau de la musculation à proprement parler que du cardiotraining pendant lesquelles il alterne les phases d’endurance et de sprint. Un régime hyper protéiné et un coach dévoué seront également des soutiens de poids.

Prise de masse : 45 kilos de muscles.

Effrayant mais vrai, Christian Bale passe de 55 kilos à 100 kilos. « Le premier jour, j’étais incapable de faire ne serait-ce qu’une pompe, confiait-il. Tous mes muscles avaient disparu. Ca a été extrêmement pénible de reconstruire tout ça. » Non content d’avoir survécu une première fois à une telle épreuve, Christian Bale acceptera de repasser d’un extrême à l’autre (de maigre à bodybuildé) en enchainant les tournages de Fighter, de David O Russell (2010), et de The Dark Knight Rises, de Christopher Nolan (2012).

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Suivre Christophe Chadefaud:

Collectionneur d’images qui aime l’amour et les zombies. GPS vivant. Regarde généralement où il met les pieds, même s'il a souvent la tête dans les nuages. Cinélover adorateur de merveilleux. Aime aussi ranger sa chambre, les feux d’artifice, Woodstock et grimper le Machu Picchu. Et pas nécessairement dans cet ordre.

Articles récents de

Laissez un commentaire