Si on aime Parks & Recreation, est-ce qu’on aime Welcome to Sweden ?

Classé dans : Et si ?, Séries | 0


et si welcome to sweden

 

Pour vous donner une idée, c’est un peu comme si je vous demandais si vous préférez votre papa ou votre maman. Sauf que là c’est qui de Amy ou de Greg, on reste en famille. Une guerre des Poehler à base de comédie, de délocalisation, de bons mots et bien sûr de pas mal de folie, gène dominant dans la famille. Amy « Genius » Poehler (c’est son petit nom) vous a sans doute déjà tapé dans l’oeil que ce soit durant ses 7 année au Saturday Night Live, à la présentation des Golden Globes avec son alter ego Tina Fey ou bien durant les presque 7 saisons de sa série, Parks & Recreation. On y suit Leslie Knope (Poehler), directrice adjointe du département des parcs et loisirs de la ville fictive de Pawnee, dont les ambitions politiques sont de finir locataire de la Maison Blanche. Autour d’elle, ses collègues évidemment tous plus déjantés les uns que les autres. Si l’on a pu croire à ses début à un The Office bis, c’était mal connaître cette petite bande venue bien souvent du stand up (Aziz Anzari, Aubrey Plaza…) qui fait la part belle aux dialogues et situations loufoques.

Mais ce que nous avait caché Amy c’était l’existence d’un Poehler junior à l’humour aussi corrosif que le sien. Il faut dire que ça lui a pris sur le tard à Greg. Avocat spécialisé en droit de la propriété intellectuelle jusqu’en 2012, il lui aura fallu un déménagement en Suède pour y suivre sa bien-aimée pour être frappé par le génie du stand-up. Il s’autorise alors à être un trublion, le fait d’être à plus de 6000 km de l’aura comique de sa soeur ayant sans doute un peu aidé. Loin d’être un frein aux ambitions humoristiques de son frère, Amy est probablement sa fan n°1. C’est ainsi que quand, après 2 ans de succès sur scène, il décide de faire de son expérience d’expatrié une série, Amy la co-produit et y fait quelques apparitions en amenant même dans ses bagages des amis un tout petit peu connus : Aubrey Plaza et Will Ferrell. Son nom ? Welcome To Sweden.

Parfois cliché sur les américains à l’étranger ou sur les us et coutumes des suédois, la série s’avère cependant assez juste quand il s’agit de traiter de la perte de repères et de la reconstruction d’une vie à zéro avec tout ce que cela comprend : nouvelle langue, nouveau métier, nouvelle vie commune, nouvelle belle-famille. Choc des cultures à la Lost in Translation, Welcome To Sweden assume aussi complètement son statut de comédie romantique simple et attachante. Après tout si Greg Poehler a changé complètement de vie c’est quand même par amour. Côté casting, le néo-comédien a convaincu Lena Olin (oui, maman Derevko de Alias peut être drôle), Patrick Duffy (le cultissime Bobby Ewing) et même Björn Ulvaeus (chanteur à paillette d’ABBA) de tenter l’aventure. Quand on sait que la série est une co-production et est d’abord diffusée en exclusivité sur la télévision suédoise, belle force de persuasion. A noter également les découvertes de Josephine Bornebusch, qui a également co-écrit tous les épisodes, en petite amie compréhensive et de Per Svensson, en oncle amoureux de la pop culture américaine.

Revenons à la question de base : si vous avez aimé Parks & Recreation, aimerez-vous Welcome To Sweden ? Il y a fort a parier que oui. Bien que très différentes, sur le fond comme sur la forme, les deux sitcoms ont néanmoins un point commun : l’humour dévastateur d’un Poehler. L’herbe est pour le moment plus verte du côté Pawnee mais il ne faut pas oublier que Parks & Recreation a l’expérience de 6 saisons derrière elle. Si Greg Poehler continue d’affiner avec humour sa découverte de la société suédoise et utilise un peu plus le potentiel incroyable de tourner à Stockholm, aucun doute que Welcome To Sweden a de beaux jours devant elle.

taux de kiffance welcome to sweden

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Suivre Marine Bienvenot:

Se dit souvent que la vie c'est comme une boîte de chocolat. A comme tonton Bill Murray, comme BFF Rachel McAdams et Seth Cohen, comme grands frères les Black Keys, comme sista Angela Chase, comme cousin chelou Thom Yorke, comme mamie gâteau Maggie Smith, comme famille les Braverman, comme prof de guitare Nick Drake, comme grand-père castor raconte nouuus une histoire Steven Spielberg... Oui dans mes rêves, oui. Clear eyes, full hearts, can't lose ! Comme le dit si bien le Coach Taylor.

Laissez un commentaire