Homefront, la révolution est-elle en marche ?

Classé dans : Introducing, Jeux vidéo | 0

homefront_1173074b

Et si la Corée avait écrasé les Etats-Unis ? Et si le monde vivait dans l’oppression ? Voilà pour le scénario dystopique et prometteur de Homefront : The Revolution dont les images bouleversantes de ce premier trailer prennent aux tripes.

Présenté à la Gamescom 2015, Homefront : The Revolution est le second volet de la série initiée en 2011 par l’éditeur THQ. Remis au goût du jour par Crytek (Rise: Son of Rome, Crysis) et Koch Media (Dead Island), et prévu pour une sortie au printemps 2016, c’est avec un game play remis à neuf et riche de nouveaux modes que ce Homefront attise les envies.

Monde de merde

Fort d’un univers dystopique troublant basé sur un monde dominé par une Corée plus Kim Jun Un que Gangnam Style, le premier Homefront avait marqué les esprits par son originalité scénaristique mélangeant l’horreur de la guerre à la renaissance du patriotisme occidental. Comme vous pouvez l’imaginer, dans ce Homefront-là, vous ne jouiez pas un coréen, mais un résistant de l’oncle Sam déterminé à bouter l’envahisseur hors d’Amérique.

Cette deuxième aventure va vous propulser au sein d’une cellule de maquisards drapés de la bannière étoilée et œuvrant pour le monde libre. À vous la guérilla urbaine, les sabotages et les embuscades que vous planifierez dans un jeu de tir à la première personne.

1438594391-9436-capture-d-ecran-fps

Le monde ouvert façon Homefront

Si le premier Homefront servait un scénario de couloir où les actions du joueur suivaient un itinéraire prédéfini, c’est désormais de l’histoire ancienne. Homefront : The Revolution passe par la case tant appréciée du « monde ouvert », offrant au joueur la possibilité d’établir lui-même ses stratégies de résistance, sans scénario préétabli ou directives scénarisées. Une nouveauté bienvenue qui ravivera les émotions des joueurs de la première heure qui regrettaient le manque de liberté dans un jeu qui, pourtant, la prônait.

Vos émotions à l’épreuve des balles

Heureux sont ceux qui retrouveront la signature et l’atout majeur du titre: une ambiance émotionnellement puissante ! C’est la grande force de Homefront. Rares sont les jeux qui perturbent autant nos sens. Il n’y a pas de demi-mesure dans l’horreur de la guerre. Exécutions, passages à tabac, persécutions, camps de concentration… Autant de bonnes raisons de prendre les armes.
À l’oppression s’oppose toujours la résistance. En ferez-vous partie ?

Résumé des grandes nouveautés de Homefront : The Revolution :
– Monde ouvert : Liberté garantie.
– Guérilla : Planifiez et organisez vos attaques et le mode opératoire.
– Coopération : jouez en ligne avec des amis et formez votre propre cellule de résistance.

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laissez un commentaire