La playlist des 10 meilleurs morceaux de février

Classé dans : Jukebox, Musique | 0

PopAndUpPlaylistFevrier16Slide

Année bissextile oblige, février nous a laissé une journée de plus pour écouter de la musique. Et on ne s’est pas gêné. La preuve par le son et les onze morceaux suivants. Enjoy !

1. Bombay

Une guitare très garage, une batterie entêtante, un refrain imparable, « Slow Motion » est le tube parfait, celui qui vous reste en tête à n’importe quelle heure du jour et de la nuit. Il devrait garantir aux néerlandais de Bombay un statut de nouveaux rois de l’indie rock, aux côtés de Mozes & The First Born ou Filthy Boy.

2. Jack Garratt

Troubadour électro qui possède la grâce d’un Jeff Buckley et la folie créatrice d’un James Blake, Jack Garratt s’apprête à mettre le monde à ses pieds. Sorcier multi-instrumentaliste, Garratt est un orchestre à lui tout seul. Sur scène, il virevolte du pad au clavier en gardant la guitare autour du cou. Ses morceaux respirent la musique du futur et « Worry » en est l’hymne.

3. Lola Marsh

En un EP et une poignées de pop songs ensoleillées, les israéliens de Lola Marsh ont conquis la planète indie. La voix rétro de Yael Shoshana Cohen, en écho à celle de Lana Del Rey, s’allie parfaitement aux compositions habitées de Gil Landau. Cinématographiques, leurs morceaux sont à ranger non loin de la collaboration entre Danger Mouse et Daniele Luppi.

4. Damien Jurado

Damien Jurado est un vétéran de la folk. Il s’est passé presque vingt ans depuis la sortie de son premier album, signé chez les visionnaires de Sub Pop, et il s’apprête à sortir le treizième, Visions of us on the land. « Exit 353 » confirme l’efficacité de ce songwriter à la voix sans âge.

5. Kaleo

On prend un sacré pied à regarder l’épopée rock’n’roll de Terence Winter, Martin Scorsese et Mick Jagger, Vinyl. Et ce dès les premières images au son du « No Good » de Kaleo. Alors qu’on le croirait tout droit sorti d’un désert texan, santiags aux pieds et stetson sur le crâne, cet hymne blues rock débarque des froides plaines d’Islande. Et Kaleo d’inventer le concept du cow boy viking.

6. DMA’s

Ils sont habillé comme des caïds et ont le teint blafard de ceux qui viennent du nord de l’Angleterre. Leur indie rock sonne comme un condensé bien digéré d’Oasis et, pourtant, ils débarquent de Sydney, Australie. On espère que le fougueux trio de DMA’s, avec ses refrains dévastateurs, suivra la trace de ses illustres aînés jusque dans les stades. Les bagarres en moins.

7. Santigold

Santigold prend un malin plaisir à dérouter ses auditeurs. Un changement de nom par ci, des expérimentations musicales l’emmenant du hip hop à la new wave par là, après quatre ans d’absence elle est de retour avec 99c. « Before The Fire » est une balade lancinante qui nous donne la certitude que l’album vaut bien plus que ça.

8. Macklemore & Ryan Lewis

Après quatre Grammy Awards, qu’allaient bien pouvoir faire Macklemore & Ryan Lewis pour ne pas retomber dans la facilité ? Continuer à alterner des gros morceaux de hip hop ultra efficaces et des morceaux plus intimes et plus forts où le texte est roi. « St. Ides » est de ceux-ci et on ne peut qu’admirer le flow imparable de ces deux-là.

9. The Prettiots

Trois belles plantes qui créent des émeutes pop. C’est sûrement de là que vient le nom de The Prettiots. Ukulélé en bandoulière, esprit punk calfeutré au coeur de ritournelles qui rappellent les Moldy Peaches, « Anyways » montre leur habileté dans les textes et la douceur de leurs intentions.

10. Glen Hansard

Glen Hansard s’essaye au blues dans un nouvel EP où, avec seulement quatre morceaux, le folkeux irlandais nous prouve une fois de plus toute l’étendue de son talent de guitar hero. Et nous donne envie d’un nouvel album au plus vite.

BONUS TRACK. Jamie N Commons

« Rumble & Sway » nous a titillé l’oreille dans la bande-annonce de la dernière comédie des frères Coen, Ave César!. Channing Tatum y faisait montre de tout son talent dans un numéro de danse hommage à l’âge d’or hollywoodien. Quoi de plus normal de retrouver Commons chez eux, lui qui se dit inspiré par la bande-originale de O Brother pour sa musique, un blues folk racé et à l’ancienne. A quand l’album ?

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Suivre Marine Bienvenot:

Se dit souvent que la vie c'est comme une boîte de chocolat. A comme tonton Bill Murray, comme BFF Rachel McAdams et Seth Cohen, comme grands frères les Black Keys, comme sista Angela Chase, comme cousin chelou Thom Yorke, comme mamie gâteau Maggie Smith, comme famille les Braverman, comme prof de guitare Nick Drake, comme grand-père castor raconte nouuus une histoire Steven Spielberg... Oui dans mes rêves, oui. Clear eyes, full hearts, can't lose ! Comme le dit si bien le Coach Taylor.

Laissez un commentaire