La playlist des 10 meilleurs morceaux de mars

Classé dans : Home, Jukebox, Musique | 0

PopandUpJukeboxMars16Slide

Le printemps est là, mais à défaut d’avoir le soleil dans le ciel, on vous l’amène dans les oreilles. Une playlist qui réchauffe, tranquillement, les corps et les coeurs. Place à la musique !

1. Charles Bradley

« Ain’t It A Sin » sonne comme l’un des classiques de la Motown, Charles Bradley a un charisme et une voix qui semblent venir directement des sixties et pourtant, celui que l’on surnomme The Screaming Eagle of Soul, a 67 ans et a sorti son premier album il y a moins de cinq ans. Véritable usine à tubes, Changes, son troisième album, vous donne l’impression d’avoir pris le dessus sur les succès de Smokey Robinson, Gladys Knight ou Marvin Gaye. Un classique instantané.

2. Låpsley

Quand je vous aurais dit que la jeune britannique au pseudo scandinave n’a pas encore 20 ans, vous la détesterez. Alors je ne vous le dit pas, je vous l’écrit. Etonnante, la musique de Låpsley n’est jamais là où on l’attend. Sa pop protéiforme devient tout à coup electro lancinante, sa voix, forte et élégante, se fait soudain grave, passée au tamis des machines… L’écoute de son premier album, « Long Way Home », en est tout bonnement fascinante.

3. SAGE

Une fois finie l’aventure Revolver, Ambroise Willaume se décide à explorer une electro pop raffinée sous le pseudo de SAGE. « Time Never Lies » est l’une de ces ballades aux cordes élégantes dont le jeune homme a le secret. Elle est comme son album, à la fois mélancolique et organique.

4. The Heavy

Déjà presque dix ans que The Heavy dynamite la soul moderne. S’essayant à tous les genres, du rock psyché au hip hop, ils insufflent toujours un son funky blindé de cuivres à leurs chansons. « Turn Up » est un tube implacable, une bombe usante qui ne vous donne de répit qu’à la fin de ses 3min30. Quel bonheur !

5. Andrew Bird

Peu d’artistes portent aussi bien leur (vrai) nom qu’Andrew Bird, le chanteur sifflote ses morceaux autant qu’il les chante. Adepte d’instruments mignons et doux (glockenspiel, mandoline ou xylophone), on imagine « Roma Fade » illustrer une course-poursuite grand-guignolesque chez Wes Anderson. Vétéran d’une folk assaisonnée à l’americana, Are You Serious ? est son treizième album. Numéro porte-bonheur assurément.

6. Grand Blanc

Les messins de Grand Blanc pourraient être les cousins de La Femme et Lescop, ainsi que les petits-enfants de Joy Division et Alain Bashung. Quand on écoute leurs morceaux, on pense à des poètes destroy et un peu punk, urbains et futuristes. Leur rock, froid et tendu, résonne, s’agrippe et rebondit sur toutes les parois.

7. Matt Corby

A peine remis de l’expérience presque mystique qu’est une prestation live de Matt Corby, on se replonge dans Telluric, son premier album aux sonorités plus soul. Avec comme fil rouge l’hypnotisante et puissante voix absolue de l’ange blond, « Wrong Man » vous transporte loin, très loin, et vous re-dépose tout en douceur sur Terre.

8. Part-Time Friends

Les français de Part-Time Friends se placent en pole position sur la ligne de départ de la course aux meilleures beach songs de l’été. Conteurs simples mais pas simplistes à la Soko, musiciens adeptes de la ritournelle ultra afficace à la Moldy Peaches, le duo devrait sans difficulté s’installer douillettement dans les playlists de ceux qui préparent déjà le feu de camp et qui ont la guitare qui les titillent.

9. Beau

On les croirait directement sorti du public de Coachella ou de Girls, la série de Lena Dunham. Mais quand on écoute leur musique, les deux filles de Beau semblent plutôt venir tout droit des années 70. Leur pop folk fait se croiser Lana Del Rey et Elvis Presley. C’est chantant, c’est dansant, c’est frais. C’est beau.

10. Miike Snow

Les suédois de Miike Snow se sont rendus spécialistes de la petite bombinette pop qui te courrent dans la tête mais pas sur le haricot. Avec « My Trigger » ils y rajoutent une pincée d’electro bienvenue. En se jouants des styles, ils deviennent indémodables.

BONUS TRACK. Jacques Brel

Qui d’autre que Brel pour chanter la tourbillonnante Bruxelles ? Dans sa chanson éponyme, le chanteur mêle habilement des souvenirs familiaux fantasmés et la cartographie historique de la capitale belge. On espère qu’il redonnera surtout la frite à ses habitants, ébranlés mais toujours optimistes. Nous, on en est sûrs : Bruxelles rebruxellera. Elle le fait déjà.

 

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Suivre Marine Bienvenot:

Se dit souvent que la vie c'est comme une boîte de chocolat. A comme tonton Bill Murray, comme BFF Rachel McAdams et Seth Cohen, comme grands frères les Black Keys, comme sista Angela Chase, comme cousin chelou Thom Yorke, comme mamie gâteau Maggie Smith, comme famille les Braverman, comme prof de guitare Nick Drake, comme grand-père castor raconte nouuus une histoire Steven Spielberg... Oui dans mes rêves, oui. Clear eyes, full hearts, can't lose ! Comme le dit si bien le Coach Taylor.

Laissez un commentaire