La playlist des 10 meilleurs morceaux de septembre 2016

Classé dans : Home, Jukebox, Musique | 0

popandupjukeboxsept16slide

 

Trois mois sans la playlist mensuelle de la Team Pop’Up ! Trois. Mois. On vous avait laissé avec de quoi illustrer vos vacances, mais l’été fut tellement chargé en (bonnes) nouveautés, que l’on a pleeeein de choses à écouter avec vous. Nous revoilà, prêts à croquer du bon son jusqu’à la fin de l’année. De la décennie. De la vie.

1. La Femme

Septembre, son retour de vacances, ses derniers bains de soleil, sa rentrée des classes … Et son nouvel album de La Femme. Le quintet se rappelle avec mélancolie les premières heures d’une nouvelle année mais prolonge tout de même un peu l’été de sa pop chaleureuse.

2. Angel Olsen

Artiste bipolaire, Angel Olsen oscille toujours entre le rock abrasif et les balades délicates. On a choisi notre camp, celui de l’énergie. « Shut Up Kiss Me », morceau enragé, se hurle en sautillant et faisant trembler le manche de sa Fender.

3. Passenger

Si je vous dit « Let Her Go », vous me dites ? Passenger, et oui. Après avoir laissé passer quatre ans et deux albums acoustiques pour se remettre de ce succès colossal, Mike Rosenberg revient, et la recette qui a fait sa renommée est toujours aussi efficace. A l’écoute d’ « Anywhere » on n’a plus qu’une envie : trouver une moitié à suivre partout. Mais pas dans le genre stalking hein, enfin vous m’avez comprise.

4. James Vincent McMorrow

Après une première transition du punk à la folk, James Vincent McMorrow mixe désormais aussi ces influences à l’electro-soul sur son 3è album, We Move. « Get Low » en est le morceau somme, le traditionnel allié à la modernité de celui qui trône aujourd’hui aux côtés de James Blake et Jack Garratt dans la liste des troubadours electro.

5. Mac Miller & Anderson .Paak

Anderson .Paak nous a déjà fait groover avec Malibu, l’un des albums de l’année, où il mixe habilement hip hop, soul et R’n’B. C’est logiquement à lui qu’a fait appel, Mac Miller, le rappeur de Pittsburgh au flow incroyable, pour collaborer sur « Dang ! », la quintessence du cool en forme de chanson sur laquelle il est im-po-ssible de ne pas shaker son booty.

6. The Pirouettes

On leur donne déjà du « héritiers d’Ellie et Jacno », mais on préfère voir Leo et Vickie comme les petits frère et soeur de La Femme. Des musiciens pour qui la pop, le rap ou la variété, c’est avant tout de la musique. Sans barrières, leur musique virevolte de Michel Berger à Booba en passant par Fauve. Par des pirouettes, évidemment.

7. Meilyr Jones

Avec sa voix ronde et ses cascades de cordes, on l’imagine compter fleurette aux côtés de Gruff Rhys et Neil Hannon. Meilyr Jones, dandy gallois coiffé d’une coupe au bol, nous offre une pop de chambre sautillante et tout bonnement électrisante.

8. Blossoms

Préparez-vous, car voici le tube imparable qui va rester coincé un bon moment dans votre disque dur. Quand on écoute « Charlemagne » une fois, on s’apprête en fait à l’écouter dix fois. D’affilée. Et la même chose le lendemain. Et le jour d’après. Le morceau place en tout cas les lads de Blossoms auprès d’Oasis, Joy Division, The Smiths ou The Stone Roses, sur la carte du rock made in Manchester.

9. The Head & The Heart

On va pas se mentir, The Head & The Heart subissent le syndrome Mumford & Sons sur Signs of Light, leur troisième album. Comprendre, ils troquent leurs racines folk acoustique pour une production plus électrique. Même si la nature profonde de leurs morceaux reste bien souvent profondément bouleversante, on aimerait juste qu’ils ne perdent pas ce qui fait le charme de leur musique, du moins à moitié : le coeur.

10. Cocoon

D’une douceur, d’une joie et d’une résilience folles, le dernier album de Cocoon s’est pourtant construit dans la peur et la maladie. L’une des chansons les plus émouvante de l’album se place aux côtés de « Ton Héritage » de Benjamin Biolay et « Growing Up » de Macklemore et Ryan Lewis. Elle s’appelle « Legacy » et c’est une magnifique déclaration d’amour d’un père à son enfant.

BONUS TRACK. Regina Spektor

On a pris un pied d’enfer devant Kubo et l’armure magique, Kleenex à la main mais le coeur gonflé d’émotions et d’émerveillement. Jetez-vous sur cette merveille d’animation et restez pour le générique. Regina Spektor y reprend avec une orchestration japonisante « While My Guitar Gently Weeps » des … attendez euh … ah oui voilà, Beatles ! Un tube reste un tube.


 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Suivre Marine Bienvenot:

Se dit souvent que la vie c'est comme une boîte de chocolat. A comme tonton Bill Murray, comme BFF Rachel McAdams et Seth Cohen, comme grands frères les Black Keys, comme sista Angela Chase, comme cousin chelou Thom Yorke, comme mamie gâteau Maggie Smith, comme famille les Braverman, comme prof de guitare Nick Drake, comme grand-père castor raconte nouuus une histoire Steven Spielberg... Oui dans mes rêves, oui. Clear eyes, full hearts, can't lose ! Comme le dit si bien le Coach Taylor.

Laissez un commentaire