Les 10 meilleurs morceaux de novembre

Classé dans : Jukebox, Musique | 1

Jukebox novembre

Novembre, je me suis toujours dit que ça sonnait mieux en anglais : november. C’est pourtant rien, juste deux lettres inversées qui changent tout. Pour ne rien vous cacher je n’aime pas du tout ce triste mois, coincé entre l’automne et les fêtes de fin d’année. J’ai toujours eu l’impression qu’il ne servait à rien, qu’il avait été mis là pour apprendre la patience aux enfants un peu trop excités à l’idée d’être couverts de cadeaux de Noël. Alors clairement cette playlist fluctue entre quelques morceaux mélancoliques et des chansons qui vous rappellent que la vie est une fête. « Uptown Funk » est de celles-ci, de celles qui vous collent le sourire instantanément. Il y a aussi la pop lettrée des frenchies de Radio Elvis, l’urgence du rock brooklynien des TV On The Radio, la voix frissonnante de Damien Rice, la chaleur de FM Laeti, les relents Beatlesiens de Jim Noir, l’énergie d’une Selah Sue enfin sur le retour, la symphonie spatiale d’Hans Zimmer pour le film Interstellar et la collaboration récréative entre Fences et son pote Macklemore.

Pour la bonus track du mois, avec des chiffres records de fréquentation en salles vous êtes sans doute déjà nombreux à avoir entendu Jennifer Lawrence fredonner sa petite ritournelle, « The Hanging Tree », dans le dernier Hunger Games. Ça reste autant en tête que Taylor Swift cette petite chose. Et maintenant vous pouvez me remercier pour le petit « Shake It Off » qui tourne en boucle dans votre cervelle. Mon plaisir.

Et vivement décembre.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Suivre Marine Bienvenot:

Se dit souvent que la vie c'est comme une boîte de chocolat. A comme tonton Bill Murray, comme BFF Rachel McAdams et Seth Cohen, comme grands frères les Black Keys, comme sista Angela Chase, comme cousin chelou Thom Yorke, comme mamie gâteau Maggie Smith, comme famille les Braverman, comme prof de guitare Nick Drake, comme grand-père castor raconte nouuus une histoire Steven Spielberg... Oui dans mes rêves, oui. Clear eyes, full hearts, can't lose ! Comme le dit si bien le Coach Taylor.

One Response

  1. […] un petit côté anglo-saxon qui leur sied à ravir. Hier c’était l’enthousiasme de Radio Elvis ou la fragilité de Mina Tindle, aujourd’hui c’est l’élégance de Joseph […]

Laissez un commentaire