London Spy : l’espion des soupirs

Classé dans : Home, Le 140, Séries | 0

London Spy


Si vous avez manqué le début : D’abord, il y a un coup de foudre. Ensuite, une disparition on ne peut plus louche. Un soir où il est au plus mal, Danny croise la route d’Alex sur un pont de Londres. Bientôt, c’est l’amour fou. Dans l’esprit de Danny, tout du moins, qui veut croire en cette énigme faite homme qui lui fait face. Jusqu’à ce qu’Alex disparaisse dans d’étranges circonstances.


London Spy est un puzzle de corridors obscurs qui mènent à des portes verrouillées. Un abysse qui résonne de l’écho des questions que se répète sans fin un cœur qui ne saurait être pansé par autre chose que la vérité. Ben Whishaw est ce cœur brisé, unique rai de clarté filtrant de cette toile si étroitement tissée. L’opacité du complot qui l’accuse d’être le meurtrier de son amant est totale. Et le talent d’acteur de Ben Whishaw (prodigieux Jean-Baptiste Grenouille du Parfum, et impeccable Q des James Bond époque Daniel Craig) n’en est que plus éclatant. Quelques soient les réponses et la noirceur des secrets, il veut les connaître. Alors il avance, son intime conviction d’amoureux fauché en plein vol chevillé au corps.

Le nouvel âge de l’espionnage

En se lançant dans ce récit d’espionnage, le créateur de la série Tom Rob Smith fait preuve d’une audace qui doit être saluée. Ovationnée, même. Déjà parce qu’il ose consacrer la quasi intégralité de son pilote à l’histoire d’amour sur le fil du rasoir de Danny et Alex, en la mâtinant d’une aura de mystère. Merci à l’énigme humaine incarnée par le monolithe de beauté british Edward Holcroft. Jusqu’au moment de la chute de cet état d’apesanteur sentimentale. Fin d’un premier épisode déjà brillant et nouveau point de départ d’une enquête à tiroirs d’un nouveau genre.

L’homosexualité décodée

Le second tour de force de Tom Rob Smith est de décrypter l’homosexualité comme on l’a rarement (jamais ?) vu dans une série de genre. Avec une franchise incroyable, London Spy balaye tout de l’incompréhension voire du rejet des familles, en passant par le stress du dépistage du VIH d’une population sexuellement hyper active, son goût pour l’expérimentation, les drogues et les pratiques charnelles dites extrêmes. Et puis il y a aussi le rapport trans-générationnel de protection (occasionnellement sexuel) d’un homme mûr avec un plus jeune.

Dans London Spy, cette voix de l’expérience est celle de Jim Broadbent, qui joue l’ami confident de Ben Whishaw. On doit à son personnage d’ancien espion les récits les plus poignants de la série. A lui le rôle de témoin d’une époque de discriminations violentes, d’une vie passée dans le placard de crainte de se voir exposé en public et tomber en disgrâce. Les personnages de London Spy ont été autant forgés que brisés par le mensonge.

Charlotte Rampling au sommet

En la matière, Charlotte Rampling insuffle une force glaçante à son rôle de mère du disparu. Ses face à face avec Ben Whishaw sont autant des mises au défi que des mises en garde qui mettent tous nos sens en alerte. Un sentiment de danger constant qui vous tenaille (les imprudences de Ben Whishaw) doublé d’une chape de plomb au niveau du cœur (sa peine insondable).

Une nouvelle fois, Tom Rob Smith fait preuve d’intelligence en laissant s’épanouir ses séquences avec son lot de confrontations et de tombées des masques. Chaque nouvel épisode porte en lui une incroyable intensité dramatique, autant qu’une tension digne d’un thriller de haut vol, si bien qu’une fois parvenu au bout de la série, on en a oublié qu’elle ne comptait « que » cinq chapitres. Alors, elle a beau être ce que l’on est convenu de qualifier de mini-série, London Spy a tout d’une grande. Bien plus, même.


Top Tw3ets

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Suivre Christophe Chadefaud:

Collectionneur d’images qui aime l’amour et les zombies. GPS vivant. Regarde généralement où il met les pieds, même s'il a souvent la tête dans les nuages. Cinélover adorateur de merveilleux. Aime aussi ranger sa chambre, les feux d’artifice, Woodstock et grimper le Machu Picchu. Et pas nécessairement dans cet ordre.

Articles récents de

Laissez un commentaire