One-Punch Man : mise aux poings

Classé dans : Mangas | 1
PopAndUpOnePunchMan1

ONE-PUNCH MAN © 2012 by ONE, Yusuke Murata/SHUEISHA Inc.
Au rang des ovnis à découvrir absolument, One-Punch Man, de ONE et Yusuke Murata, se place facilement en tête de liste. Avec déjà dix tomes publiés au Japon, ce Seinen aussi dingue que brillant débarque enfin chez nous.

L’histoire

Tout commence alors que Ville A se fait détruire par un monstre tout droit sorti de la planète Namek. Un héros chauve surgit alors sur son chemin et l’élimine d’un coup de poing. Son nom : Saitama. C’est le One-Punch Man.

À l’origine, Saitama n’a rien d’extraordinaire. Simple employé de bureau sans travail, sans réelle motivation dans la vie, il est l’exemple parfait de l’échec social. Un jour qui commençait comme les autres, il prend la décision de sauver la vie d’un enfant voué à un destin tragique entre les pinces de l’affreux hybride mi-homme mi-crabe, Crabotaure.

Le but de Saitama est désormais de réaliser son rêve de gosse : devenir un super-héros. Dès lors, Saitama s’entraînera non-stop pendant trois ans pour obtenir la puissance de détruire ses ennemis en un seul coup de poing… et en perdra même ses cheveux.

Un anti-héros poilant

Futur ou présent alternatif ? Difficile de situer notre histoire. Finalement, ça n’a pas vraiment d’importance. Dans cet univers qui rappelle celui de Dragon Ball, quand on est l’homme le plus fort du monde capable d’écraser ses adversaires d’un revers de main, à un moment donné, le boulot de justicier se résume à une routine ennuyeuse. Saitama le sait et ne manque pas de le rappeler. Faire régner la justice, c’est vraiment chiant quand il n’y a pas de challenge ! Résigné, notre super-anti-héros est un blasé à qui il ne reste que sa répartie cinglante pour tenter d’expliquer le vide qui s’empare de lui. « À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire ». C’est à se demander si One Punch Man ne serait pas une relecture burlesque du Cid ? Non, je déconne.

PopAndUpOnePunchMan2
ONE-PUNCH MAN © 2012 by ONE, Yusuke Murata/SHUEISHA Inc.

Déconnexion de la réalité

Il demeure pourtant un sentiment étrange à la lecture du manga de ONE et Yusuke Murata. Le personnage semble tellement déconnecté du monde qui l’entoure qu’on en viendrait presque à se demander si ledit monde ne serait pas une projection d’une vie idéale dans laquelle il serait ce héros invincible de l’humanité.

Il y a un vrai décalage entre les enjeux du monde confronté à l’annihilation et les réflexions de Saitama qui se demande s’il a pensé à sortir ses poubelles avant de partir se battre. Une question de réalité/fiction qui s’appuie également sur le fait que One-Punch man part souvent se battre au saut du lit. Ses aventures peuvent alors être un prolongement inconscient de son fantasme de super-héros. Si c’est le cas, la porte est grande ouverte à un scénario de plus en plus dingue.

PopAndUpOnePunchMan3
ONE-PUNCH MAN © 2012 by ONE, Yusuke Murata/SHUEISHA Inc.

Critique de société

On peut aussi voir dans One-Punch Man une critique de l’exil social subi par ceux qui ne s’adaptent pas aux normes imposées par la société. Souvent montré du doigt, le modèle japonais est à maintes reprises le sujet sous-jacent des mangas engagés. On rappellera les œuvres de Tetsuya Tsutsui et la dénonciation de la déshumanisation de l’individu par les réseaux sociaux, ou encore la critique sociétale faite par Kôno Kji avec Gewalt et ceux qui, perdus pour perdus dans un monde qui ne leur convient pas, décident de passer définitivement de « l’autre côté ». One-Punch Man pourrait être le revers du miroir derrière lequel son héros Saitama aurait décidé de se cacher pour fuir la réalité morose de son existence.

En résumé : One-Punch Man se démarque par son originalité et son humour désopilant. Une aventure immanquable dont le deuxième tome est prévu pour le 10 mars 2016 en France.

Faites vous une idée de One-Punch Man en feuilletant ses vingt-sept premières pages, ici.
One-Punch Man, de ONE et Yusuke Murata ▪ Edité par Kurokawa ▪ Tome 1 : parution le 14 Janvier 2016 ; Tome 2 : parution le 10 mars 2016.

PopAndUpTauxOnePunchMan

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Suivre Clément Sautet:

J’aime regarder les choses, j’aime encore plus les sentir. Une histoire doit transporter, faire vibrer en bien ou en mal. Quelque soit le but, c’est le voyage qui reste le plus intéressant.

Articles récents de

One Response

Laissez un commentaire