On vous a déjà parlé de ce kid des eighties, celui qui sommeille dans chacun des membres de la team Pop’Up et, on l’espère, dans bon nombre des lecteurs du site. En 2015, et grâce à un jeune Suédois de 29 ans, ce kid a de quoi rugir de plaisir. C’est deux ans auparavant que David Sandberg, biberonné au cinéma d’action des années 1980 option VHS, en appelle à la générosité des internautes afin de financer un court-métrage hommage au genre. 18 000 co-producteurs et 630 000 dollars plus tard, Kung Fury était né.

David Sandberg, scénariste, réalisateur et acteur principal, fait de Kung Fury une véritable bombe nostalgique, un retour vers le futur barré et kitsch qui sent bon la Betamax. Il y est Kung Fury, super cop de Miami adepte de kung-fu, qui entreprend un voyage dans le temps afin de débarrasser le monde d’Hitler, surnommé ici Kung Führer, et responsable de la mort de son coéquipier. Des années 1980 à l’Allemagne nazie en s’offrant une petite escapade dans l’ère Viking, Kung Fury est bourré de références métas et rétros. Dinosaures, ninja, nazis et dieux nordiques se croisent dans un melting-pot d’images cultes : Converses, jeans troués, jeux d’arcades, néons, lasers, téléphone portable de la taille d’un bras, Amstrad, blouson en cuir, son au synthétiseur à faire pâlir d’envie Jean-Michel Jarre… En plus des images, il y a les idées. Le film fourmille de références et de bons mots et Sandberg, derrière la caméra, est loin d’être un manche. Pour preuve, un plan-séquence de bagarre que ne renierait pas Tarantino. En allant au bout du concept, Sandberg a même proposé à David Hasselhoff, resté lui aussi clairement dans les 80’s, d’interpréter le générique de son film. Intitulé « True Survivor« , le clip fait lui aussi la part belle aux sons de l’époque et a ravi 11 millions d’internautes.

Loin de n’être qu’un énième buzz sur fond vert, Kung Fury est allé jusqu’au Festival de Cannes pour être présenté dans la catégorie court-métrage de La Quinzaine des Réalisateurs. Geek, culte, drôle et malin, quelque part entre un bon vieux jeu Sega, une bromance à la Miami Vice et un clip de Kavinski, Kung Fury est certainement ce que vous verrez de mieux cette semaine.

Clips, trailers, démos et séquences wtf se retrouvent dans les Videos on Demand de Pop’Up.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Court-métrage : Kung Fury
  • Réalisation : David Sandberg
  • Présentation : La Quinzaine des Réalisateurs 2015
  • Texte : Marine Bienvenot

One Response

  1. Calé avec une bud à voir et à revoir sans modération !!! Je survalide les dernier mots de ce billet.

Laissez un commentaire