Des collages de héros sanctifiés comme des vitraux d’église. Mr Garcin est un artiste collagiste qui ne déchire pas : il découpe. Avec application, voire une minutie quasi maniaque. Un Edward aux mains d’argent en moins hirsute, habité par un sens de la composition surnaturelle qui joue sur la répétition, la démultiplication infinie de ces dieux de la pop culture, en questionnant leur vieillissement, leur omniprésence et leur manière de se réinventer.

Tout a commencé (innocemment ?) aux alentours de 2009 lorsque le Montpellierain au masque de catcheur mexicain se lance dans sa première composition : un poster à base d’une vingtaine de couvertures de Strange, le magazine mythique qui publiait les aventures des héros Marvel. Satisfait, l’artiste encadre son œuvre et laisse les dépouilles des revues prendre la poussière sur le sol de son salon. Jusqu’au jour où il se dit qu’il pourrait en faire quelque chose. Le reste fait désormais partie de la grande histoire.

En 2011, il reçoit un email de Marvel, flippe illico à l’idée de se faire taper sur les doigts, pour finalement grimper au septième ciel lorsqu’il réalise que l’éditeur américain de comics lui passe commande pour illustrer la couverture du n°700 des aventures de Spider-Man. Suivront d’autres commandes pour Captain America, Thor et leurs supers copains.

Aujourd’hui, qu’ils soient issus des Marvel ou des DC Comics, de Goldorak ou de Dragon Ball, aucun héros ne résiste aux coups de ciseaux de Mr Garcin. L’hommage que lui rend la Galerie Arludik n’est que justice. Le super héros des ciseaux, c’est lui.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Expo : Mr. Garcin
  • A la Galerie Arludik du 9 mars au 6 mai : 12-14 rue St Louis en L'Ile, 75004 Paris
  • Copyright : ©Mr Garcin
  • Texte : Christophe Chadefaud
  • Website : www.arludik.com

Laissez un commentaire