PopandupTattooTripIDJoeyPangDes tatouages comme des caresses. Les œuvres de Joey Pang semblent avoir été déposées au pinceau dans la plus pure tradition de la peinture et de la calligraphie chinoise. On remonte avec elle le fil de son parcours d’artiste.

Read the interview in english here.

Petite, à quoi rêviez-vous ?

Je suis née dans le Yunnan, une province du sud-ouest de la Chine. Ma famille était originaire de Chine, mais avait dû migrer en Indonésie pendant la révolution culturelle. Nous étions très pauvres. Nous vivions dans des cabanes perchées dans la montagne, très loin de la ville.

Le dessin était ma seule passion. Je n’aimais pas du tout le sport et j’étais maladivement timide. J’imaginais que je pouvais voir des choses dans le ciel, dans les pierres et tout ce qui m’entourait.

Quels étaient vos héros d’enfance ?

Steve Jobs a toujours été l’un de mes héros. J’espère qu’un jour je pourrais faire quelque chose pour rendre le monde meilleur. Travailler pour améliorer la culture du tatouage, et particulièrement à Hong Kong, est ma première mission.

Que pensiez-vous faire une fois adulte ?

Je me suis formée à la cosmétologie et au maquillage avant de passer au graphic design. J’ai réalisé que ces industries n’étaient que des business, et je ne voulais pas perdre de vue ma passion au profit d’un emploi de bureau. C’est là que j’ai trouvé le tatouage.

Quel est le tatouage qui compte le plus pour vous ?

Je les aime tous. Mais particulièrement la pièce sur ma jambe, réalisée par Paul Booth quand il est venu en tant que Guest au salon, un autre tatouage de Xoil, et mes manchettes de mon ami et apprenti. Ils font tous partie de moi.

En tant qu’artiste tatoueuse, quelles sont les créations dont vous êtes la plus fière ?

Pour moi, comme pour la plupart des gens, le tatouage est une expression de soi, comment on se voit intérieurement. Tous mes clients ne viennent pas avec des récits épiques rattachés à leurs envies de tatouages. La plupart apprécient l’art et tiennent à une pièce qui n’appartienne qu’à eux.

Comment définiriez-vous votre style ?

Mes tatouages sont très influencés par ma culture chinoise. On peut dire que mon style repose sur la calligraphie et la peinture chinoises. L’art des lignes et du pinceau révèle le ‘Chi’ de l’artiste (son énergie), à travers le mouvement. Après que le dessin a été créé, j’utilise un autre medium, le tatouage, pour le recréer sur le corps, avec la même énergie.

Demain, tous tatoués ?

Absolument. Je pense que le tatouage va devenir une forme d’expression beaucoup plus commune, et même omniprésente.

Au final, que représente le tatouage pour vous ?

L’art est une question d’expression. Il véhicule les pensées, les émotions et le vécu de l’artiste. C’est une forme de méditation, quelque chose d’intemporel aussi. L’art du tatouage véhicule le même message que les formes d’arts traditionnels, comme la peinture. Le tatouage est juste exposé sur le corps, exhibé au regard du monde, où que l’on aille. Les œuvres sont là pour la vie, et peuvent même être retirées afin d’être conservées après la mort. Le tatouage est un acte de création de deux âmes, celles de l’artiste et du porteur du tatouage, qui donne naissance à quelque chose d’unique.

22 février 2016 – Interview réalisée par mail par Christophe Chadefaud

Tattoo Trip, notre tour du monde des plus incroyables artistes tatoueurs, continue ici.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Tattoo Trip #1 : Joey Pang, Hong Kong
  • Son salon : Tattoo Temple, 1 Wyndham St, Central, Hong Kong
  • Sur Instagram : @joeypang
  • Website : http://tattootemple.hk

Laissez un commentaire