Le blizzard, la neige, des armes, des chevaux, une diligence, un chalet isolé et huit inconnus en huis clos… Le huitième film de Quentin Tarantino est clairement un Tarantino. Si l’on ajoute à cette ribambelle de mots déjà bien connus des aficionados du réalisateur, les noms de Samuel L. Jackson, Kurt Russell, Tim Roth, Michael Masden et Zoe Bell, pas de doute, nous sommes bien en terrain connu.
On ne sait pas grand chose de l’histoire de The Hateful Eight, si ce n’est qu’elle se déroule dans un bled paumé du Wyoming coincé sous des tonnes de neige, quelques années après la fin de la guerre de Sécession. Alors que la tempête fait rage, huit voyageurs trouvent refuge dans un chalet en pleine montagne. Dans le lot, un shérif, des chasseurs de primes et une prisonnière en attente de procès. Au fil des heures, la confiance s’étiole et les trahisons pointent le bout de leur nez.

Pour The Hateful Eight, le réalisateur semble avoir voulu se faire plaisir. Un plaisir de fan comme il en a l’habitude, car en plus de retrouver certains de ses habitués, le reste du casting fait pâlir d’envie : Jennifer Jason Leigh, Demian Bechir, Bruce Dern, Walton Goggins, Channing Tatum… En cinéphile plus qu’averti et amoureux de la technique et du beau, Tarantino a tourné son western hivernal en Panavision 70mm, un format en vogue dans les années 1960 et 1970. Prisé par David Lean sur Lawrence d’Arabie et Stanley Kubrick pour 2001: l’odyssée de l’espace, il permet de magnifier les grands espaces. Ajoutez à cela une partition originale du maestro Morricone, et c’est Noël avant l’heure. Le 25 décembre, c’est également la date de sortie du film aux Etats-Unis, face à un tout petit concurrent du nom de Star Wars : Episode VII – Le Réveil de la Force. Coup de folie ou coup de génie ? Seul l’avenir nous le dira.

Clips, trailers, démos et séquences wtf se retrouvent dans les Videos on Demand de Pop’Up.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Trailer : The Hateful Eight
  • Réalisation : Quentin Tarantino
  • Date de sortie : 25 décembre 2015
  • Texte : Marine Bienvenot

Laissez un commentaire