SAGE comme une image

Classé dans : Introducing, Musique | 1
PopAndUpSAGE
© Ismael Moumin

 

Après avoir rencontré le succès avec la pop de chambre de son groupe Revolver, Ambroise Willaume se réinvente sous le pseudo de SAGE. Il délaisse les cordes pour le piano et se frotte à plus d’electro, mais le talent, lui, est toujours là.

Ambroise Willaume est l’un des trésors les mieux cachés de la pop hexagonale. A 29 ans, il a déjà près de dix ans d’une carrière réussie derrière lui. Cela commence avec une collaboration aux premiers morceaux de Soko, pour se terminer par l’arrangement de l’imposante (et fascinante) section des cordes sur le premier album de Woodkid.
Entre temps, il commet deux disques au succès foudroyant avec Revolver, son groupe de pop anglophone léchée, tendance Beatles à violoncelle. Mais les disques d’or n’empêchant pas la lassitude, les trois membres de Revolver ont des envies d’ailleurs.
Ambroise s’enferme dans son studio, compose, écrit et joue avec son instrument de prédilection, la guitare. Sauf qu’un matin, le studio est vide et toutes ses guitares ont disparu…

Un virage electro-pop

Touché mais pas coulé, le jeune homme se tourne alors vers le piano pour continuer à composer. SAGE, le premier album éponyme de celui qui a choisi comme pseudo le diminutif de son signe astrologique, sagittaire, ne serait finalement que l’oeuvre du hasard ? En partie, mais pas que.
Acoquiné avec Benjamin Lebeau, la moitié du duo The Shoes, Willaume crée une electro-pop élégante, racée et lettrée. Trois composantes qui faisaient déjà le succès de Revolver, mais auxquelles SAGE et Lebeau donnent une seconde vie grâce à de somptueux arrangements electro.
Les compositions, délicates, flirtent avec la dualité, sont enlevées ou raffinées, au son moderne ou plus classique, mais toujours portées par la voix de tête ronde et immédiatement reconnaissable d’Ambroise Willaume. Arrangée avec grâce, la musique de SAGE n’en demeure pas moins résolument pop.

Sage poète

Les rythmes lancinants magnifiquement orchestrés affleurent, le piano habite les morceaux comme une deuxième voix, et celle de SAGE les habille, chaleureuse et enveloppante. Album d’ambiance, SAGE se voudrait presque comme le White Album de l’ancien Revolver : une révolution dans la continuité.
SAGE s’est lancé dans une nouvelle aventure en solitaire et nous propose un premier album multiple, avec différents niveaux de lecture, à la fois mélancolique et organique.
Les dix morceaux du disque vous happent le tympan et vous font passer par tout un éventail d’émotions. Musicien virtuose, conteur hors pair et interprète charismatique, SAGE n’a pas fini d’habiter notre imaginaire.

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

One Response

  1. […] Revolver, Ambroise Willaume se décide à explorer une electro pop raffinée sous le pseudo de SAGE. « Time Never Lies » est l’une de ces ballades aux cordes élégantes […]

Laissez un commentaire