Souvenirs, souvenirs… Les Goonies ont 30 ans

Classé dans : Be kind, rewind, Cinéma | 3
goonies
Les Goonies, de Richard Donner, ont 30 ans ? Déjà ? On s’en rappelle comme si c’était hier. Et voilà pourquoi.

Par Marine Bienvenot, Christophe Chadefaud et Clément Sautet

Le trésor était dans le magnétoscope

marine bienvenotLes Goonies, comme Tom Sawyer, c’est l’Aaamériqueuh (air connu si tu as plus de 25 ans…). Pour tout kid des eighties qui se respecte, le film de Richard Donner représente l’ultime madeleine, ce retour instantané à l’enfance dès que tu entends les mots « pirates », « chasse au trésor » et « super alerte aux cons ». Les Goonies c’est les yeux écarquillés devant ton écran pendant des années, l’odyssée suprême sans bouger de ton canapé et la certitude d’avoir trouvé là une bande de potes avec qui partir à l’aventure. Choco, Data, Bagou, Sinok, des noms que l’on se répète avec des sourires dans la voix sans parler de Spielberg, ce grand manitou qui, à partir des Goonies, nous aidera à grandir de film en film.

Un rêve de gosse

Christophe ChadefaudTout y est : la chasse au trésor incroyable au travers d’un labyrinthe de cavernes, les énigmes à résoudre, le clan de méchants-tronches-en-biais-qui-font-peur, le magot du pirate Willy Le Borgne. Les Goonies est l’un des joyaux des productions Amblin Entertainment, la société de production de Steven Spielberg, Kathleen Kennedy et Frank Marshall, à laquelle on doit E.T., Gremlins, Retour vers le futur, Le secret de la pyramide, L’aventure intérieure… C’est aussi et surtout un rêve de gosse absolu, une récréation enchantée, un après-midi sans parents à s’inventer des aventures avec les copains.

 

We can be heroes…

ClémentFaire partie des Goonies, c’est un peu le rêve de tous les gosses. Des potes qui partent à l’aventure sur les traces de Willy le borgne, le pirate local. Au scénario, Steven Spielberg. Le barbu encasquetté est sans doute le premier Goonie. Le film, c’est la symbiose entre Indiana Jones et Le club des Cinq. C’est ce qui nous a fait penser que chaque grenier cache une carte au trésor, que chaque sac de billes peut contenir des pierres précieuses et que chaque enfant peut être un héros.

 

Et pour vous Les Goonies ça représente quoi ? On attend vos souvenirs, vos anecdotes et vos avis en commentaires.

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Suivre Christophe Chadefaud:

Collectionneur d’images qui aime l’amour et les zombies. GPS vivant. Regarde généralement où il met les pieds, même s'il a souvent la tête dans les nuages. Cinélover adorateur de merveilleux. Aime aussi ranger sa chambre, les feux d’artifice, Woodstock et grimper le Machu Picchu. Et pas nécessairement dans cet ordre.

Articles récents de

3 Responses

  1. Je n’ai connu les Goonies qu’une dizaine d’années après vous tous. Moi ce qui me plait le plus dans le film est le message qu’il fait passer: « Quoi qu’il arrive, vous n’êtes jamais seul ».
    J’aime me dire que j’ai des amis et que quelque soit l’endroit où je regarde je peux y voir une histoire.
    Voilà 🙂

  2. Pour moi c’est le côté hyper kitch qui me plaît le plus qui vient surtout du doublage français. Sinon c’est le genre de film que tu mattes quand il fait un temps dégueulasse le dimanche. En fait, voila c’est ça, Les Goonies, c’est comme un dimanche pluvieux: plein de nostalgie, un moment où tu laisses ton esprit vagabonder. Je le regarde toujours volontiers. Et pas que le dimanche 😉

  3. Les inventions de Data étaient tellement géniales. C’était mon Goonies préféré. Bon après, toutes les scènes entre Sinok et Choco sont aussi cultes bien sûr. Je me demande ce qui ne l’est pas, culte, dans ce film?

Laissez un commentaire