Sufjan Stevens et l’esprit de Noël

Classé dans : Be kind, rewind, Home, Musique | 1

Sufjan Stevens

Nous, à Noël, on ne tergiverse pas, pour la musique c’est Sufjan Stevens. Que vous soyez classique, folk, traditionnel ou nostalgique, ses Songs For Christmas habilleront votre réveillon et votre 25 décembre avec toute l’élégance et le talent que l’on connait au petit prince de la folk.

S’il ne devait en rester qu’un, ça pourrait être lui. Un quoi ? Un folkeux, un artiste, un homme. Rien que ça. Pour tous les amoureux d’une folk douce et délicate (et pour tous les amoureux de la musique en fait), le nom (étrange) de Sufjan Stevens est loin d’être inconnu. Si Sufjan signifie « venu avec une épée », notre Stevens est plutôt venu avec un banjo. Instrument réservé aux fêtes cajuns du sud des Etats-Unis, Stevens l’a remis au centre de la musique folk moderne, lui qui a grandement participé à la remettre au goût du jour. Au début des années 2000, alors que Woody Guthrie et Bob Dylan ne sont pour la jeune génération que des chevelus à guitare sur les pochettes de ces très gros disques qui appartiennent à leurs parents (des vinyls à ce qu’il parait), elle découvre leur fils spirituel.

L’héritier folk

Loin d’être un apôtre de la facilité, Sufjan Stevens se donne pour mission de remettre au goût du jour l’histoire folk(lorique) de son pays. Lui, le natif de Detroit, se lance dans le projet pharaonique d’écrire un album par état américain. S’en suivent les petites perles Greetings From Michigan (2003), Come On Feel The Illinoise (2005) et plus récemment Carrie & Lowell (2015), où ce stakhanoviste multi-instrumentiste nous régale de sa musique rêveuse. Guitare, piano, batterie, hautbois, cor anglais et bien sûr banjo, qu’il joue lui-même sur des mini-symphonies de 4min et plus. Sufjan Stevens réinvente la balade. Si les 48 albums restants du Fifty States Project ne verront peut-être jamais le jour, il y a un autre projet qui lui tient particulièrement à coeur. Et il n’est pas des plus aisé non plus.

All I want for Christmas is you

Entre 2001 et 2006 (2004 excepté) il s’est amusé à enregistrer, tout d’abord comme cadeaux pour famille et amis puis à plus grande échelle en les distribuant gratuitement sur internet, des chansons de Noël. Regroupés en 2006 dans un coffret de 5 E.P, on y retrouve des grands classiques en version dépouillée (« Silent Night« , « Joy To The World, « Amazing Grace« , « Jingle Bells« ), des chants religieux traditionnels (« O Come O Come Emanuel« , « Once In David’s Royal City« ) et des compositions originales où explosent l’intensité et la sobriété du songwriter. A ce titre « Sister Winter » est un tsunami d’émotions, un crescendo savamment distillé pour vous laisser les larmes aux yeux. Stevens qui, comme le laisse suggérer la photo introductive, n’est pas un grand fan des fêtes de fin d’années, a voulu ces morceaux comme des petites sucreries pour mieux apprécier ce moment de l’année. Et si l’on écoute chronologiquement les E.P, on peut croire qu’il y est parvenu. A leur écoute on passe par tous les sentiments, car Stevens n’hésite pas à allier le grinçant (« That Was The Worst Christmas Ever« ) à la chaleur (« Come On! Let’s Boogey To The Elf Dance! »), le nostalgique (« Only At Christmas Time » récemment entendu dans un épisode de la douce This is us) à l’humour (« Get Behind Me, Santa!). 

Plaisir d’offrir…

Le tour de force de ces Songs For Christmas est de laisser voir l’étonnante palette de talents dont dispose Sufjan Stevens et l’incroyable palette d’émotions qu’elles nous prodiguent. Sans s’imposer chantre d’une quelconque tradition du Christmas Carol, elles permettent d’illustrer Noël dans toute sa diversité. Ses côtés traditionnels, festifs et parfois déprimants se retrouvent sous la plume du folkeux le plus talentueux de sa génération. A noter que Sufjan Stevens a fait perdurer la tradition, cinq autres EP ont été édités en 2012 sous le titre de Silver & Gold et sont remplis de nouvelles pépites. Il ne vous reste plus qu’a les placer dans vos platines le 24 décembre au soir, ce sera un sacré beau cadeau de Noël.


 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Suivre Marine Bienvenot:

Se dit souvent que la vie c'est comme une boîte de chocolat. A comme tonton Bill Murray, comme BFF Rachel McAdams et Seth Cohen, comme grands frères les Black Keys, comme sista Angela Chase, comme cousin chelou Thom Yorke, comme mamie gâteau Maggie Smith, comme famille les Braverman, comme prof de guitare Nick Drake, comme grand-père castor raconte nouuus une histoire Steven Spielberg... Oui dans mes rêves, oui. Clear eyes, full hearts, can't lose ! Comme le dit si bien le Coach Taylor.

One Response

  1. […] Come On Feel The Illinoise), E.P de chansons de Noël disponible gratuitement sur Internet (Songs For Christmas), disque inspiré par l’oeuvre d’un obscur artiste passablement dérangé (Royal […]

Laissez un commentaire