Vertical, la tête dans les nuages

Classé dans : Mangas | 1
Vertical
Faire aimer la montagne à ceux qui ne la connaissent pas encore, tel est le challenge de Shinichi Ishizuka et de son manga Vertical. Le volume 11 est disponible depuis le 18 novembre, et c’est toujours aussi vertigineux.

Un manga de passionné

Dès les premières pages, c’est une bouffée d’air frais et d’altitude qui prend le lecteur. Les montagnes décrites par la plume et le pinceau de Shinichi Ishizuka sont magnifiques et vertigineuses. Nul doute qu’il parle en connaisseur.
Sanpo, son héros, est sans aucune hésitation la personnification de sa passion pour l’alpinisme. Ses intentions sont alors limpides : à travers lui, il veut faire aimer la montagne à ceux qui la redoutent.
Description précise du matériel, préparation physique et mentale, pour Shinichi Ishizuka, la montagne est bien plus qu’une passion, c’est une philosophie.

Le MacGyver des sommets

Le héros, Sanpo, est un alpiniste chevronné qui vit dans les Alpes japonaises. Sa passion : la montagne. Son métier : sauver des vies. Il a gravi tous les sommets du monde et a rencontré les meilleurs grimpeurs. Sanpo est sauveteur bénévole. Sa seule rémunération est le plaisir qu’il trouve sur les sommets.
À travers ses aventures, le lecteur va découvrir qu’il n’y a pas qu’une seule façon de pratiquer la montagne et que la richesse de celle-ci peut se concevoir autant dans sa grandeur vertigineuse que dans la multitude de microcosmes qui la compose. En ce sens, Sanpo est un guide et un mentor. Jovial en toute circonstance, au fil des pages et des aventures, il devient un ami.

L’efficacité de la narration

Shinichi Ishizuka préfère raconter beaucoup de petites histoires plutôt que s’étendre sur une aventure fleuve. Ainsi, la gestion de son intrigue est plus simple. Il va droit au but. Pas de détour. Comme Sanpo, il fonce vers une morale simple mais efficace, sans fioriture, sans débordement.
On retrouve des personnages récurrents. Certains sont comme le pays : beaux et impressionnants, d’autres défilent et s’oublient. Vertical emporte le lecteur dans un voyage dont on aimerait ne jamais voir l’arrivée.

Vertical, de Shinichi Ishizuka▪Edité par Glénat Manga▪ Tome 11 : parution le 18 novembre 2015.

taux de kiffance Vertical

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Suivre Clément Sautet:

J’aime regarder les choses, j’aime encore plus les sentir. Une histoire doit transporter, faire vibrer en bien ou en mal. Quelque soit le but, c’est le voyage qui reste le plus intéressant.

Articles récents de

One Response

Laissez un commentaire