PopAndUpBernardAchour

Bernard Achour

Rédacteur [Cinéma]

 

  • Si j’étais capable de ressusciter les morts, Andrei Tarkovski, Bob Fosse et Natalie Wood seraient encore parmi nous.
  • Si j’avais le don de conférer la vie éternelle, Gena Rowlands nous enterrerait tous.
  • Si, pour une raison ou une autre, j’étais condamné à regarder les mêmes films en boucle ad vitam æternam, ce serait Amadeus et L’Étoffe des héros.
  • Si je dois un jour subir une analyse de sang vraiment très poussée, on y trouvera des globules estampillés All that Jazz, comme des M&M’s.
  • Si j’en étais capable, j’aimerais bien pouvoir expliquer pourquoi j’ai pleuré huit fois durant Aussi profond que l’océan, un mélo avec Michelle Pfeiffer.
  • Si nous nous trouvons, nous ferons l’amour sur le Love Theme de Midnight Express.
  • Si j’abandonnais mon métier de journaliste, ce serait pour travailler à temps complet au Festival de Cannes. Pas forcément pour être le bras droit de Thierry Frémaux. L’index me suffira amplement pour commencer. Même une phalange. Même un ongle.
  • Si je n’avais pas vu Rencontres du troisième type, je ne regarderais pas le ciel de la même façon.
  • Si j’étais directeur de casting, je ferais en sorte que Nicolas Giraud, Julien Baumgartner et Yann Trégouët héritent des plus beaux rôles du cinéma français pour acteurs de trente ans.
  • Si j’étais un Oscar jamais attribué, je serais celui du meilleur acteur pour Eric Roberts dans Star 80.

PopAndUpBernardSi1

  • Si je devais remercier un film de m’avoir fait aimer le cinéma, je m’agenouillerais devant La Tour infernale.
  • Si je devais me venger d’un film pour avoir failli me dégoûter du cinéma, tous les DVD, Blu-ray, copie pellicule et fichiers numériques du premier Transformers feraient l’objet d’un autodafé en bonne et due forme.
  • Si seulement je pouvais retrouver la très austère et magnifique femme de 60 ans qui un jour, m’a pris pour Lothaire Bluteau, l’acteur principal du sublime Jésus de Montréal
  • Si j’étais un effet spécial, j’aimerais dégager autant de magie que Boyhood.
  • Si j’étais la playlist de ma vie, je comporterais les œuvres complètes d’Abba, d’Alan Parsons Project, de Mike Oldfield et de Philip Glass, l’intégrale de tous les Grands Prix Eurovision, Guasto (Marco Guazzone),Hoppipolla (Sigur Ros), We are young (Fun), Just as I am (Air Supply), Île (Jean-Michel Caradec), Baby (Sonohra), “Easy on yourself” (Scott Walker), quelque Bee Gees (“I started a Joke“, “I just gotta get a Message to you“, “You win again“), “When we were young” (Bucks Fizz), “Y a de l’amour dans l’air” (Bruna Giraldi), “La Passion selon Saint Matthieu” (Bach)… Et quelques autres, genre Wolfgang, Ludwig ou Piotr Ilitch.
  • Si je devais choisir entre ne plus jamais voir de films ou ne plus jamais lire de livres, la réponse en surprendrait plus d’un.
  • Si j’étais doté d’un super pouvoir, ce serait celui de rattraper les occasions manquées.
  • Si je pouvais faire le bonheur absolu de quelqu’un, ce quelqu’un serait Aurélien.
  • Si j’étais amoureux d’une ville comme on peut l’être d’une personne, ce serait Cattolica. D’ailleurs, c’est Cattolica.
  • Si le mot “si” n’existait pas, je serais quand même éperdument heureux.
PopAndUpBernardSi2
TO BE CONTINUED…
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •