Cannes 2018 : notre palmarès

Classé dans : Cinéma | 0

 

Le Festival de Cannes 2018, c’est fini. Une édition qui nous a agréablement surpris alors que la sélection nous paraissait peut alléchante. Tandis que Cate Blanchett et son jury phosphorent encore sur sa remise de prix, notre envoyé spécial Bernard Achour, livre son palmarès maison, après avoir vu 37 films en 10 jours.

Palme d’Or : Cold War, de Pawel Pawlikowski.

Grand prix : En guerre, de Stéphane Brizé.

Prix d’interprétation masculine : Marcello Fonte dans Dogman, de Matteo Garrone.

Prix d’interprétation féminine : Zhao Tao dans Les Éternels, de Jia Zhang-ke.

Prix du jury : Burningde Lee Chang-Dong.

Prix de la mise en scène : Leto, de Kirill Serebrennikov.

Prix du scénario : Le Poirier sauvage, de Nuri Bilge Ceylan.

Caméra d’Or : Les Moissonneurs, d’Etienne Kallos.

Nos Palmes alternatives

 

Palme du film qui commence très bien et part en eau de boudin à mi-parcours : Lazzaro Felice.

Palme du film qui commence très mal et qui devient top à mi-parcours : À genoux les gars.

Palme du film vénéré par une secte de fous furieux : Climax.

Palme du pétard mouillé : Under the Silver Lake.

Palme du « C’est vachement mieux que ça en a l’air » : Le Grand Bain.

Palme du film qui a trop vu « Rosetta » en boucle : Ayka.

Palme du film raté : Les Filles du soleil.

Palme de la réplique qui a fait se gondoler tout le monde à la projection de presse alors que ce n’était pas, mais alors pas du tout son but : « C’est ta fille » (Everybody knows).

Palme de la réplique qui a fait fondre en larmes 95% des festivaliers : « La vue est plus belle de l’autre côté » (Cold War).

Palme du SMS qui tue (true story) : « Tu peux me faire une interview de Stanley Kubrick et lui demander s’il est OK pour une séance photo ? » (Jennifer X, Rédactrice mode d’un grand mensuel fashion).

Palme de l’acteur maso : Félix Maritaud, qui se prend un plug anal gros comme un baobab (Sauvage) et se fait transpercer la gorge par un godemiché pourvu d’un bistouri rétractile (Un Couteau dans le cœur).

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laissez un commentaire