La playlist des 10 meilleurs morceaux de janvier 2018

Classé dans : Jukebox, Musique | 0

 

Rien que de l’eau, de l’eau de pluie, de là-haut… Et un peu de musique aussi. En janvier, on a essayé de mixer les douces balades hivernales à des morceaux plus électriques. Pour mettre un peu de soleil dans les oreilles.

1. Django Django

Pas de bégaiement fortuit ou de risque de confondance avec Duran Duran à l’écoute de “Marble Skies”, les anglais de Django Django ont bien tous leurs pieds en 2018. Et ils nous facilite la tâche en donnant eux-même la même la meilleure définition de leur musique : du cosmic rockabilly. A bon entendeur…

2. MAI LAN

Le tube de l’été a un peu d’avance cette année puisqu’il débarque dès janvier. C’est à Mai Lan que l’on doit l’enjoué et énergique “Blaze Up”. La dernière fois que l’on avait entendu la jeune femme, c’était en featuring de nombreux titres du dernier album de M83. Une énième raison de se jeter sur son deuxième effort, sorti le 19 janvier.

3. HollySiz

“Plutôt que de parler”, Cécile Cassel a décidé, il y a presque dix ans déjà, de chanter, composer et même danser. Ce deuxième album, né entre New York, La Havane et la côte Basque avec la complicité de Xavier Caux et Maxim Nucci, aborde des sujets plus mâtures, notamment féministes, et semblent devoir se vivre pleinement sur scène. A vos platines mais aussi vos billets.

4. Gaël Faure

Il y eut la Nouvelle Star, la même année que Christophe Willem. Il y eut De silences en bascules, un deuxième album qui compte comme un premier, à la folk délicate. Et il y a maintenant Regain, le temps de l’éclosion, où Gaël Faure parle écologie et engagement politique. Sa folk prend un petit coup de jus et frôle la pop synthétique 80’s comme sur “Ereinté”, la chanson qui accompagne votre lumbago.

5. Gang Of Youths

On ne sait pas bien pourquoi (même si ça a probablement à voir avec Vance Joy, Matt Corby, Angus & Julia Stone, Tame Impala, Xavier Rudd, Wolfmother, Courtney Barnett et consorts) mais on a toujours une oreille qui traîne du côté de l’indie australien. On prend le pari que les prochains à faire chavirer l’Europe se nomment Gang Of Youths, album et groupe de l’année en Australie. La puissance de “The Deepest Sighs, The Frankest Shadows” nous laisse avides et curieux.

6. Turin Brakes

Les Turin Brakes sont ce qu’on pourrait appeler des valeurs sûres. S’il n’y a guère plus de surprises à l’écoute de leurs nouveaux morceaux, il n’y a jamais de déceptions non plus. Le duo londonien est passé maître dans l’art de créer trois minutes de pop presque parfaite.

7. José González & The Brite Lites

Notre Suédo-argentin préféré a eu bien du mal à débrancher les amplis après la tournée de son dernier album, Vestiges & Claws. Accompagné du groupe monté pour sa tournée, les Brite Lites, il enregistre quatre morceaux dans l’énergie du moment. “Killing For Love”, une chanson écrite en 2007 et publiée sur le magnifique In Our Nature, n’en devient que plus belle.

8. Elias Dris

Elias Dris n’a que 21 ans, même si ses chansons semblent avoir été écrites par un vieux sage des plaines californiennes. Influencé par Bob Dylan, Neil Young ou encore Joan Baez, sa folk a tapé dans l’oreille de Tom Menig, le père d’Alela Diane, qui a décidé de produire ce que l’on espère être le premier album d’une longue liste.

9. Glen Hansard

La voix de Glen Hansard, cet aimant à frissons… Avec Between Two Shores il continue d’explorer la douceur des cuivres en l’alliant à la puissance rock’n’roll qu’on lui connaissait déjà. “Movin’ On”, construite en crescendo, est remplie d’envolées bouleversantes de simplicité. Hansardiennes en somme.

BONUS TRACK. The Cranberries

Il est déjà bien assez dur de voir disparaitre des monstres sacrés en âge de faire le dernier grand voyage, mais il y a ces derniers temps, beaucoup trop de nos idoles d’adolescence à passer de l’autre côté. C’est ça vieillir ? Dolores O’Riordan s’est éteinte laissant les Cranberries sans voix. Et nous aussi, un peu.

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Suivre Marine Bienvenot:

Se dit souvent que la vie c'est comme une boîte de chocolat. A comme tonton Bill Murray, comme BFF Rachel McAdams et Seth Cohen, comme grands frères les Black Keys, comme sista Angela Chase, comme cousin chelou Thom Yorke, comme mamie gâteau Maggie Smith, comme famille les Braverman, comme prof de guitare Nick Drake, comme grand-père castor raconte nouuus une histoire Steven Spielberg... Oui dans mes rêves, oui. Clear eyes, full hearts, can't lose ! Comme le dit si bien le Coach Taylor.

Articles récents de

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.