La playlist des 10 meilleurs morceaux de février 2018

Classé dans : Jukebox, Musique | 0

 

Peut-être est-ce à cause les températures actuelles, particulièrement négatives, mais la playlist du mois s’écoute au chaud, auprès d’un feu qui crépite et éventuellement dans une cabane en bois perdue sous trois mètres de neige. Rassurez-vous ça marche aussi dans des tas d’autres circonstances.


 

1. Franz Ferdinand

On ne l’avait pas vu venir mais les Franz Ferdinand sont désormais des vétérans du rock. Aidé par Philippe Zdar, la moitié de Cassius, le quartet écossais fait toujours sonner les guitares mais flirtent aussi désormais avec une pop plus groovy. David Bowie est le spectre et l’inspiration qui plane le plus au-dessus d’Always Ascending. On ne s’en plaindra pas.

2. The Wombats

Il y a déjà dix ans que l’on sautillait sur “Let’s Dance To Joy Division”. On vieillit, ne nous voilons pas la face. Mais les Wombats aussi et à l’écoute de “Cheetah Tongue”, on se dit que s’assagir peut avoir du bon.

3. Justin Timberlake & Chris Stapleton

En appelant son nouvel album Man Of The Woods, Justin Timberlake se devait de délaisser, du moins en partie, les morceaux surproduits aux sonorités soul et R’n’B qui ont fait son succès. C’est chose faite avec “Say Something”, un morceau plus acoustique qu’il partage avec la star de country américaine Chris Stapleton. En recherche d’authenticité Justin ?

4. Vance Joy

“Riptide” a sans doute bouleversé la vie de James Keogh, donnant une stature internationale au jeune australien. C’est pourquoi il n’avait guère le droit à l’erreur sur un deuxième album attendu comme le Messie. Mais il a les épaules solides et a réussi à garder un cap pop-folk sensible où sa voix tremblotante fait toujours frissonner. “Call If You Need Me”, à ne pas nous dire deux fois.

5. Alela Diane

Il y a déjà dix ans qu’Alela Diane a sorti ce qu’on l’on n’hésite pas à appeler un chef d’oeuvre. The Pirate’s Gospel et sa folk venue d’une autre époque nous avait transportée. C’est aujourd’hui avec Cusp que la californienne continue de nous bouleverser. Récit de perte et de (re)naissance, “Ether & Wood” magnifie la maternité.

6. S. Carey

Sean Carey s’est échappé de Bon Iver, le laissant aux seuls bons soins de Justin Vernon. Si ce n’était cette voix, plus ronde que celle de Vernon, “Rose Petals” pourrait très bien passer pour un inédit de Bon Iver. Une chose est certaine, ces deux là ne s’était pas trouvé pour rien. Leur sensibilité à fleur de peau donne la chair de poule.

7. Born Ruffians

Les Born Ruffians possèdent la simplicité et l’efficacité pop des Shins ou autres Peter, Björn & John. Ils nous cueillent, alanguis, sur “Love Too Soon”, une jolie petite balade où la voix de Luke Lalonde fait des miracles.

8. Pale Grey

Les Belges de Pale Grey aiment brouiller les pistes. Sur Waves, on entend de la pop cotonneuse, de la folk doucereuse et même du hip hop vivifiant. Mais ce qu’on a préféré c’est l’electro rêveuse de “Billy” et ses envolées synthétiques. Du coup, on reprendrait bien cinquante nuances de (Pale) Grey.

9. Sufjan Stevens

Comme on vous l’a déjà dit à plusieurs reprises, ici ou ici notamment, Sufjan Stevens est un magicien. Une entité surnaturelle dont l’unique but est de nous faire perdre tout sens commun à l’écoute de sa musique, d’une beauté bouleversante. Il illustre avec une grâce infinie le magnifique premier amour de Call Me By Your NameComme si le film ne suffisait déjà pas à nous chambouler…

BONUS TRACK. Kishi Bashi

Parfois, on se demande comment on a pu passer à côté d’un artiste qui a tout pour nous plaire. C’est le cas avec Kishi Bashi. Multi-instrumentiste, il a fait partie des musiciens de tournée de Sondre Lerche, Of Montreal ou bien encore Regina Spektor et joue, en solo, une pop euphorisante, haute en couleurs et survoltée qui ne manque ni de piquant, ni de charme. “M’Lover” est de ces morceaux que l’on pourrait écouter en boucle. Il nous donne surtout l’envie de ne plus jamais passer à côté de Kishi Bashi.

 

  • 5
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    5
    Partages
Suivre Marine Bienvenot:

Se dit souvent que la vie c'est comme une boîte de chocolat. A comme tonton Bill Murray, comme BFF Rachel McAdams et Seth Cohen, comme grands frères les Black Keys, comme sista Angela Chase, comme cousin chelou Thom Yorke, comme mamie gâteau Maggie Smith, comme famille les Braverman, comme prof de guitare Nick Drake, comme grand-père castor raconte nouuus une histoire Steven Spielberg... Oui dans mes rêves, oui. Clear eyes, full hearts, can't lose ! Comme le dit si bien le Coach Taylor.

Articles récents de

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.