Pop’Up Playlist, mai 2019

Classé dans : Jukebox, Musique | 0

 

Indie pop léchée, soul chaleureuse, hip hop dansant, rock déchaîné… On vous a concocté une playlist où chaque morceau coche les cases du tube de l’été dans sa catégorie. En avant la musique !

 

1. Lee Fields & The Expressions

Lee Fields transpire la soul par tous les pores. Même s’il est l’un de ses derniers représentants contemporains, maintenant que Sharon Jones et Charles Bradley nous ont quitté, avec ses Expressions il fait perdurer la nostalgie.

2. Loyle Carner

Le hip hop de ce jeune anglais flirte amoureusement avec la soul, le jazz, la poésie et la vie quotidienne. S’il partage un morceau avec son alter-ego féminin Jorja Smith, son flow nonchalant rappelle un autre de ces compatriotes, Mike Skinner de The Streets. Loyle Carner est décidément bien entouré.

3. Anderson .Paak

Cinq mois à peine après Oxnard, Anderson .Paak dégaine déjà Ventura. Au milieu des collaborations de prestige avec André 3000, Smokey Robinson ou bien encore Lalah Hathaway, le petit prodige mixe toujours parfaitement soul et hip hop. Sur “King James”, il fustige les inégalités tout en rendant hommage à LeBron James. Groovy.

4. Vampire Weekend

Il aura fallu six ans à Ezra Koenix pour retrouver l’inspiration et l’amour de la musique. A la question “peut-on toujours faire notre musique, le rock, comme au début des années 2010 ?”, Father Of The Bride est une réponse infaillible… OUI ! Les 18 titres de l’album oscillent entre pop enthousiaste et rock chaleureux. Bref, Vampire Weekend reste furieusement indépendant.

5. Mac DeMarco

King du downtempo, empereur du cool, as de la détente, ce grand slacker de Mac DeMarco rechausse la guitare acoustique et nous prépare à l’été. Mais sous ses airs nonchalants, DeMarco peut aussi vous briser le coeur de sa mélancolie.

6. Kishi Bashi

Multi-instrumentiste, Kishi Bashi a fait partie des musiciens de tournée de Sondre Lerche, Of Montreal ou bien encore Regina Spektor. En solo, il livre une pop euphorisante, haute en couleurs et survoltée qui ne manque ni de piquant, ni de charme, comme le prouve “F Delano”.

7. Bear’s Den

Bear’s Den, au début c’était de la folk, accompagné d’un banjo. Et puis le banjo s’en est allé et le groupe à décidé de virer plus pop-rock. So That You Might Here Me les confirme dans cette voie où les guitares accompagnent la voix et les mots déchirants d’Andrew Davie.

8. Band Of Skulls

Toujours accro aux grosses guitares et aux hymnes rock qui tâchent, Band Of Skulls, s’adoucit toute fois sur “Love Is All You Love”. Les rockers aussi ont besoin d’amour.

9. The National

Si Sad Songs For Dirty Lovers, Alligator ou Boxer compte parmi vos albums de chevet et d’adolescence, nul doute qu’un nouvel album des National vous met en joie. Précédé d’un court-métrage magnifique signé Mike Mills et porté par la grâce d’Alicia Vikander, I Am Easy To Find confirme The National comme l’un des groupes contemporains les plus poignants.

BONUS TRACK. Elton John

Événement pop du dernier Festival de Cannes, Rocketman est désormais dans toutes les bonnes salles de cinéma. Et, emporté par la prestation géniale de Taron Egerton, impossible de ne pas se repasser tous les tubes d’Elton John à plein volume. “Saturday Night’s Alright (For Fighting)” est parfaite pour ça.

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Suivre Marine Bienvenot:

Se dit souvent que la vie c'est comme une boîte de chocolat. Clear eyes, full hearts, can't lose !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.