Foisonnante, transgénérationnelle, fédératrice, la saga fétiche de George Lucas est un monument de la pop culture. Une religion, même, que psalmodient en boucle les plus acharnés d’entre nous.

Depuis 1977, Yoda, Chewie et leur bande inspirent les artistes du monde entier, biberonnés à La guerre des étoiles. Alors, tandis que J.J. Abrams ouvre un nouveau chapitre de cette histoire avec Le Réveil de la Force, la Galerie Sakura a rassemblé cent cinquante créations de trente-cinq photographes, illustrateurs, sculpteurs et street artists diablement inspirés.

Agan Harahap détourne des images historiques pour placer Dark Vador entre Chruchill, Roosevelt et Staline à la conférence de Yalta ; Sacha Goldberger immortalise C-3PO en héros à collerette de la peinture flamande ; David Eger fait rejouer la scène de l’envol à bicyclette de E.T. à Bobba Fett et Yoda ; Thomas Dagg profile un monstrueux AT-AT dans une ville enneigée ; Alexandre Nicolas érige douze totems de 2,50 mètres au plus grand asmathique de l’espace ; Daniel Picard imagine des morceaux de quotidiens cocasses à Dark Vador (occupé au pipi room), à R2-D2 (qui s’est pété la binette) et à un snowtrooper (qui joue dans la neige)… Un grand détournement réussi qui fait la magie de cette exposition pleine de malice.

MiniSommaireStarWarsLes vrais fans dévorent déjà notre dossier spécial Star Wars.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Expo : L'expo contre-attaque
  • A la Galerie Sakura, du 10 octobre 2015 au 28 février 2016 21, rue du Bourg-Tibourg, 75004 Paris
  • Copyrights : ©Pablo Cialoni ; ©Thomas Dagg ; ©Travis Durden ; ©David Eger ; ©Lewis Forde ; ©Agan Harahap ; ©Hyperactive Studio ; ©Guilhem Lascaux ; ©Vesa Lehtimaki ; ©Daniel Picard ; ©Ian Pool ; ©Sacha Goldberger ; ©Cihan Unalan ; ©Pete Ware.
  • Texte : Christophe Chadefaud
  • Website : www.galerie-sakura.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.