Le deuxième épisode de notre dossier « Instagraal, la quête de l’image parfaite », a été une gageure pour l’un des sens dont on ne pense pas immédiatement quand on parle de photographie : le goût. Nous avons en effet recherché les comptes Instagram qui mettent à rude épreuve les papilles et réussissent à faire saliver rien qu’avec une image.
Instagram est connu pour être le repère des foodies, ces aficionados de la cuisine qui prennent en photo le moindre de leur repas. Si l’on voulait être un poil chafouin, on ajouterait même que toutes ces images de plats seraient presque l’une des dérives du réseau. Et pourtant, si l’on cherche un tout petit peu, certains réussissent à magnifier la nourriture. Sous les 55 millions d’occurrences présentes sous le hashtag #Instafood, certains comptes valent vraiment le déplacement.
Qu’ils soient cuisiniers, artistes ou photographes, ils ont trouvé l’inspiration grâce aux formes, aux couleurs ou aux textures des aliments. D’autres remplissent leurs comptes de bonnes adresses à nous refiler à l’aide d’images qui valent bien les mille mots d’une critique élogieuse. Artistes de l’assiette, graphistes du reste alimentaire, critiques à la recherche du brunch idéal ou globe trotteurs gastronomiques, ces sept photographes rejettent avec talent l’adage qui dit qu’on ne doit pas jouer avec la nourriture. Ce qui fait d’eux de véritables Tof Chefs.

PopAndUpInstagraal2OnDejeuneBulle

@ondejeune, 27 600 abonnés.
Les Québécois gourmands.

 

On Déjeune ? C’est un peu la question qu’on se pose tous aux douze coups de midi. Souvent accompagné d’un « ben ouais mais où ? ». Tim, Jeanne, Olivier et Michel ont décidé d’explorer tous les coins à déj et brunch de leur belle Montréal pour répondre à cette question. Ils prennent en photo leurs tablées gargantuesques qui font, irrémédiablement, saliver les papilles. 

PopAndUpInstagraal2AurelyCeriseBulle

@aurelycerise, 61 000 abonnés.
L’architecte des couleurs.

 

Ce qui frappe quand on tombe sur la galerie d’Aurely, c’est l’abondance de couleurs. Elle, qui n’est pas cuisinière pour un sou, est inspirée par les couleurs des aliments. Elle se lance même dans la confection de modèles 3D qu’elle construit en papier. Des figurines acidulées, comme le reste de ses images. 

 

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ? Pourquoi avoir choisi de présenter vos images sur Instagram ?

Je m’appelle Aurely, j’ai 29 ans et je vis à Paris. Je fais de la photographie minimaliste et créative que je poste principalement sur Instagram. Dans la vie je suis pharmacienne (oui, oui !), la photographie est donc ma deuxième vie. Une vie qui me permet de travailler sur des projets fous !
Mon style photographique est construit autour de la couleur, la fraîcheur et d’une pointe d’humour. J’ai toujours aimé l’image et immortaliser des instants, des détails. J’ai commencé à poster des photos sur Instagram il y a 2 ans et demi à un moment très particulier de ma vie, j’aimais me retrouver seule et mettre en scène des objets du quotidien. Le retour, très positif, des gens m’a tout de suite frappée. Leurs commentaires encourageants m’ont fait beaucoup de bien. C’est ce qui m’a poussé à créer encore et encore, jusqu’à m’affirmer dans le style de photo que je fais aujourd’hui.

Utilisez-vous la photographie pour parler cuisine ou la cuisine pour faire de la photographie ?

Je crois qu’il n’y a pas pire cuisinière que moi ! J’ai honte… Je ne suis pas du tout douée en cuisine, je suis même une catastrophe. Du coup j’utilise la cuisine, du moins les aliments pour faire de la photographie.

Finalement êtes-vous plutôt cuisinière, artiste ou photographe ?

Je me qualifierais plutôt d’artiste, même si cela reste un grand mot et qu’il n’est pas simple à assumer en tant que tel. Je dis souvent que je suis créatrice d’images, ça me correspond mieux.

Publier vos images sur Instagram a-t-il changé votre façon de cuisiner, de déguster ou de photographier vos repas ?

De photographier, oui, c’est sûr. Je ne vois plus les aliments ou les assiettes de la même façon. Je ne peux plus aller au marché sans me dire que ce fruit ou ce légume est « super joli » et qu’il rendrait vraiment bien dans une composition visuelle. Et à partir de là me viennent des idées d’images.

Les couleurs semblent très importantes pour vous, en quoi inspirent-elles votre cuisine ou votre photographie ?

J’ai une fascination pour les couleurs. Elles sont changeantes en fonction de la lumière, en fonction de leur environnement, elles se marient entre elles et peuvent changer complètement le message d’une image. Les possibilités sont infinies ! Les couleurs ont vraiment changé ma façon de photographier, je réfléchis toujours à leur mariage, ainsi qu’au mariage des matières. J’essaye toujours de trouver le petit plus qui apportera une touche humoristique à la photo.

Il ne faut pas jouer avec la nourriture, d’accord ou pas d’accord ?

Ce serait un comble si je disais « d’accord », alors PAS D’ACCORD ! J’utilise même très souvent le hashtag #playwithfood.

Quel est le plat ou l’aliment le plus photogénique ?

Je trouve les fruits et les légumes extrêmement photogéniques. Et ce dans leur plus grande simplicité. Prenez un radis Red Meat, ou bien encore divers agrumes coupés, c’est absolument magnifique ! De plus, la lumière du jour et le soleil magnifient les couleurs déjà créées par la nature.

Si nous devions absolument suivre trois comptes Instagram (reliés à la cuisine ou pas), lesquels nous conseilleriez-vous ?

Difficile d’en choisir 3 car il y en a tellement que j’adore :
– le compte d’un de mes meilleurs ami sur Instagram, @rafaelmantesso, qui crée des scènes étonnantes avec son chien Jimmy
– un compte cuisine plutôt healthy, celui de @lumadeline, qui photographie les aliments en faisant ressortir de façon impressionnante leurs couleurs
– et enfin, un compte plutôt lifestyle, celui de @emilyblincoe qui nous emmène dans ses voyages, son jardin et même plus généralement sa vie de façon poétique.

PopAndUpInstagraal2JveuxetrebonneBulle

@jveuxetrebonne, 61 200 abonnés.
La Michel Gondry culinaire.

 

Hana adore cuisiner. Mais elle adore aussi créer, photographier, filmer, expérimenter. Elle s’amuse donc, sur son site comme sur son compte instagram, à mettre en scène ses recettes en vidéo ou en stop-motion.

PopAndUpInstagraal2WrightkitchenBulle

@wrightkitchen, 154 000 abonnés.
L’amoureuse des fruits et légumes.

 

Photographe, Brittany se met à la cuisine pour passer le temps. C’est une révélation. Jouant avec les couleurs et les dégradés, elle s’adjuge la mission de donner à ses compatriotes américains des envies de fruits et de légumes. Histoire qu’ils se rendent compte qu’ils sont bons en plus d’être beaux. 

 

Avant de parler (un peu plus) sérieusement, présentez-vous et racontez-nous comment vous êtes arrivé sur Instagram.

J’ai grandi avec en tête l’idée de devenir psychiatre. Et pour mes 11 ans on m’a offert un appareil photo qui ne m’a plus quitté. Je me suis inscrite à l’Art Institute de Seattle en photographie mais je connaissais déjà tout le programme et m’y suis profondément ennuyée. J’en suis partie sans trop savoir quoi faire de ma vie. Pour tromper l’ennui j’ai décidé d’apprendre à cuisiner et j’ai utilisé la photographie pour documenter chaque étape de mon apprentissage. J’ai vite vu qu’on pouvait jouer avec les couleurs et les textures des aliments et ça a tout de suite plu aux gens quand j’ai posté mes images sur Instagram.

Utilisez-vous la photographie pour parler cuisine ou la cuisine pour faire de la photographie ?

Un peu des deux je pense, même si la photographie est mon premier amour.

Finalement êtes-vous plutôt cuisinière, artiste ou photographe ?

Trois grands mots, mais je dirais photographe, c’est le medium que j’utilise pour mettre en avant tout ce que je peux faire en cuisine.

Publier vos images sur Instagram a-t-il changé votre façon de cuisiner, de déguster ou de photographier vos repas ?

Je vois la cuisine comme une possibilité de faire quelque chose de créatif. Mais j’essaye aussi de mettre en valeur les fruits et légumes, des produits qui manquent cruellement à l’alimentation des américains. Si mes images peuvent les aider à manger plus sainement, je prends. Je fais très attention à ne pas gaspiller. Tous les ingrédients que j’utilise pour mes photos je finis par les manger, seule ou avec mes amis. Et s’il m’en reste, je vais les donner à des banques alimentaires.

Les couleurs semblent très importantes pour vous, en quoi inspirent-elles votre cuisine ou votre photographie ?

Je ne retouche quasiment pas mes images, les couleurs sont ce qui en ressort le plus sans artifices. J’adore jouer avec les dégradés et on peut en obtenir naturellement grâce à l’état de maturation ou le temps de cuisson des aliments. Je n’ai plus qu’à ordonner les couleurs en nuanciers.

Quel est le plat ou l’aliment le plus photogénique ?

Les fruits et légumes assurément. Je travaille avec certaines fermes pour les aider à mettre en avant leurs produits. Les aider à les transformer en art aussi. Plus les produits sont beaux, plus on a envie de les manger non ?

PopAndUpInstagraal2GroehrsBulle

@groehrs, 77 000 abonnés.
La directrice artistique qui croque silhouettes et aliments.

 

Directrice artistique dans la mode, Gretchen Röehrs fait de son compte instagram le podium où défilent ses silhouettes fashion et bios. Les aliments n’ont jamais eu l’air aussi chic !

 

Avant de parler (un peu plus) sérieusement, présentez-vous et racontez-nous comment vous êtes arrivé sur Instagram.

Je m’appelle Gretchen et je suis illustratrice de mode et designer informatique. J’adore les nouvelles technologies et ça m’a paru totalement naturel de partager mon art sur Instagram quand j’en ai découvert l’existence.

Comment vous est venu l’idée de joindre les voyages à la gastronomie ?

Tout a commencé par une blague j’en ai peur. J’essayais de faire rager une amie qui était en manque de produits californiens durant le rude hiver New Yorkais.

Utilisez-vous la photographie pour parler cuisine ou la cuisine pour faire de la photographie ?

Je crois que j’utilise la photographie pour mettre en avant la manière dont je vois les aliments. D’essayer de faire que les gens les voient comme moi je les vois.

Il ne faut pas jouer avec la nourriture, d’accord ou pas d’accord ?

Absolument pas d’accord ! La cuisine c’est fun, tout comme la mode. Il faut savoir les mêler et prendre des risques.

Finalement êtes-vous plutôt cuisinière, artiste ou photographe ?

J’essaye péniblement d’être une gourmet et je me considère comme une photographe médiocre … mais je pense pouvoir dire que je suis une artiste.

Quel est le plat ou l’aliment le plus photogénique ?

Je trouve les artichauts absolument sublimes. Ils sont construit de manière complexe et je trouve leur couleur magnifique.

Publier vos images sur Instagram a-t-il changé votre façon de cuisiner, de déguster ou de photographier vos repas ?

Utiliser Instagram pour publier mes photos m’a rendu plus créative dans la manière d’arranger mes assiettes et de mettre en scène ce que je mange. C’est un véritable challenge de vivre de façon permanente dans un studio photo !

Si nous devions absolument suivre trois comptes Instagram (reliés à la cuisine ou pas), lesquels nous conseilleriez-vous ?

Vous devez suivre à tout prix @drawbertson, lui aussi s’amuse à relooker des silhouettes avec talent ; @daviddownton, ce grand illustrateur et portraitiste de mode partage ses dessins, collages et photos sur Instagram et c’est un plaisir des yeux ; et @bychefchloe, le compte Instagram de la chef Chef Coscarelli qui joue avec la nourriture autant qu’avec les formes pour un résultat graphique magnifique.

PopAndUpInstagraal2GirlEatWorldBulle

@girleatworld, 243 000 abonnés.
La globe-trotteuse qui mange le monde.

 

Si on lui demandait de choisir entre les voyages et la cuisine, pas sûr que Melissa saurait quoi choisir. Globe trotteuse culinaire, la jeune Singapourienne voyage pour découvrir de nouvelles saveurs et l’histoire gastronomique des contrées qu’elle visite.

 

Avant de parler (un peu plus) sérieusement, présentez-vous et racontez-nous comment vous êtes arrivé sur Instagram.

Je m’appelle Melissa, je suis indonésienne mais je vis et travaille à Singapour depuis sept ans.
J’utilise Instagram de manière personnelle (@ichabunni) depuis plusieurs années et ça m’a paru naturel de créer un autre compte pour y partager mes photos de voyage et de gastronomie.

Comment vous est venu l’idée de joindre les voyages à la gastronomie ?

Manger est une part énorme de ma vie. J’ai toujours adoré ça, depuis toute petite, et je peux être assez aventureuse dans le domaine ! J’ai commencé à voyager en 2011 (en venant vous voir en Europe, et jusque Paris !), et même si mon style de voyage a évolué depuis, je peux sincèrement dire que mon amour des voyages et de la nourriture sont intimement liés depuis ce premier séjour.

Diriez-vous que vous utilisez le voyage pour essayer de nouvelles gastronomies ou au contraire que c’est la cuisine qui vous fait aller vers un pays en particulier ?

La deuxième option définitivement ! C’est sur ce principe que j’ai créé mon Instagram. J’adore apprendre d’un pays, de sa culture à son Histoire, en passant par ses pratiques culinaires.

Êtes-vous plus photographe, globe-trotteuse ou gourmet ?

Je me sens plus globe-trotteuse. Je ne peux pas me considérer comme gourmet car, bien que j’adore manger, je ne suis pas particulèrement amateure de grande gastronomie. Je veux tout tester, y compris la street food. Et il vous suffira de voir mon compte Instagram pour vous rendre compte que je ne suis pas photographe. Les images que je partage sont on ne peut plus simple.

Quel est, selon-vous, la plus photogénique des cuisines ?

Je trouve les cuisines coréennes et vietnamiennes particulièrement photogéniques. Probablement parce qu’elles sont composées de tonnes de couleurs et d’ingrédients frais.

La gastronomie de quel pays voudriez-vous tester prochainement ?

Je veux absolument retourner au Vietnam. Je suis seulement allée à Ho Chi Minh ville pour le moment et j’ai ADORÉ tout ce que j’ai pu manger là-bas. Mais je voudrais vraiment m’attarder dans le nord du pays.

Si nous devions absolument suivre trois comptes Instagram (reliés à la cuisine ou pas), lesquels nous conseilleriez-vous ?
@spoiltbytes, pour l’intégralité de sa galerie. Toutes ses images sont fantastiques.
@sugarandcloth, pour ses incroyables recettes Do It Yourself. Avec elle, tout semble simple et chic.
@dametraveler, pour leurs magnifiques images de voyages et leur inspiration à pousser les femmes à parcourir le monde.

PopAndUpInstagraal2SamanthaLeeBulle

@leesamantha, 739 000 abonnés.
La maman gourmet.

 

Comment ne pas passer des heures à table à essayer de faire avaler courges et betteraves à ses marmots ? Samantha a trouvé la solution. Elle crée des assiettes visuellement épatantes, à la fois gourmandes, drôles et belles. Ses enfants en redemandent et nous aussi. 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Instagraal #2 : Tof Chef
  • Copyrights : @ondejeune, @aurelycerise, @jveuxetrebonne, @wirghtkitchen, @groehrs, @girleatworld, @leesamantha
  • Texte : Marine Bienvenot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.